Page 47 sur 47

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Sam 31 Aoû 2019 11:12
de Chris06
Vignale, le carrossier

Alfredo Vignale
Image


La Carrozzeria Vignale est une entreprise de design de voitures et de réalisation de carrosseries spécifiques créée en 1948 par Alfredo Vignale. Ford Motor Co. est actuellement propriétaire de la marque

Alfredo Vignale, ancien salarié de la carrosserie Stabilimenti Farina, devenue ensuite Pininfarina), commença son activité professionnelle indépendante en 1948 à Turin, en réalisant des carrosseries « fuoriserie », comme c'était la grande mode, surtout en Italie, pour des gens fortunés, sur des châssis Ferrari, Maserati, Fiat ou Lancia.

Ses plus belles réalisations sont les versions particulières des Lancia Flavia et Lancia Aprilia.

Après s'être construit une solide réputation, la « Carrozzeria Vignale » se lança dans le design de voitures de série, comme la Cisitalia 202, les Maserati 3500 GT Spyder et Maserati Mexico, sans jamais renoncer à la création de magnifiques variantes de carrosseries « fuoriserie » de tous les modèles, même ceux les plus largement diffusés comme ce fut le cas avec les Fiat 500 et 600.

Durant les années 1960, nombreux étaient les constructeurs étrangers qui venaient demander une collaboration pour créer une carrosserie « à l'italienne. » Vignale acceptait avec parcimonie tant son activité italienne l'occupait. Ce fut notamment le cas avec Triumph Motor Company et Tatra.

Il entretenait d'excellents rapports avec son confrère et fameux designer Giovanni Michelotti.

En 1961, Vignale commença à fabriquer ses propres voitures à partir de bases mécaniques Fiat Auto. C'est dans ce but qu'il fit construire une nouvelle usine à Grugliasco, très près du site Fiat de Mirafiori.

Parmi ses propres réalisations complètes, la plus célèbre en Italie comme en Europe est la petite Vignale Gamine, une version spyder au style rétro de la Fiat 500, remarquable par sa calandre style années 1930.

En 1969, Alfredo Vignale qui n'avait pas d'héritiers, cède ses bureaux de design et son usine de fabrication à Alejandro de Tomaso qui incorpore Vignale dans Ghia qu'il détenait déjà. Ghia réalisait les mêmes activités que Vignale, mais avait établi une relation privilégiée avec Ford depuis des décennies et lorsque Ford USA chercha à créer un bureau de style en Europe pour sa filiale allemande, l’idée germe à Dearborn de transformer Ghia en centre de style pour les Ford européennes. Tom Tjaarda dessinera une petite voiture sur la base d’un prototype construit sur une plate-forme de Fiat 127. Premières esquisses de celle qui deviendra la Ford Fiesta… En janvier 1973, le géant de Détroit reprendra la carrosserie Ghia et en fera son laboratoire de recherche de style.
(source wikipedia)



Quelques exemples de voitures rapides carrossées par Vignale

Ferrari 340 Mexico 1952
Ferrari 212 Europa 1953



Image



Image





Image






Image



Mais aussi:

Le coupé Cisitalia 202S_1947
la Ferrari 225 S Spyder_1952

Image






Image



La Ferrari 340/375 Spyder Vignale_1953 châssis #0286 AM

Née 340 MM en 1953 ce spyder carrossé par Vignale, porte le n° de châssis 0286 AM, il reçoit la même année le gros moteur Lampredi de 4 litres de cylindrée de la Ferrari 375+ et est aligné par la Scuderia dans plusieurs courses d'endurance. Il remporte d'ailleurs les 1000 km du Nurburgring aux mains d'Ascari et de Farina.
Il est vendu ensuite aux USA à Luigi Chinetti qui l'engage dans la Carrera Panamérica où, piloté par lui même associé à Alfonso de Portago, il doit abandonner sur casse mécanique.
Revendu ensuite à un mexicain, Carlos Braniff, puis de nouveau aux USA (au texan Allen Guiberson), il est repeint en blanc et reçoit quelques appendices aérodynamiques notamment un appui-tête et une dérive verticale en forme d'aileron de requin. Il est à nouveau engagé en 1954 dans la Carrera aux mains de Phill Hill et de Ritchie Ginther où il termine second derrière la 375+ officielle d'Umberto Maglioli, après avoir quand même gagné la dernière étape.




châssis #0286 AM (1ère version 1953)
Image




châssis #0286 AM (2ème version recarrossée 1954)
Image

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Mer 4 Sep 2019 03:01
de Chris06
Ferrari, au choix, 3 litres ou 4 Litres?, Columbo ou Lampredi?

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Mer 4 Sep 2019 20:11
de toutazimuth
Dans ce garage c'est quand même de la petite mécanique qu'ils font.
Genre, vidange, et filtres.
Je sais même pas si ils savent changer des disques, étriers ou autres crémaillère.
Et pis des interventions sur la culasse, piston, et autres, cela me semble hors de leurs compétences.
Je sais même pas si ils ont une dépanneuse, voir un pont ou une fosse.
Ou alors c'est que le photgraphe est absent, les jours ou ils se passent des trucs dans le garage
Moi je dis ça, moi je dis rien :mrgreen:

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Mer 4 Sep 2019 21:56
de Chris06
toutazimuth a écrit:
Dans ce garage c'est quand même de la petite mécanique qu'ils font.
Genre, vidange, et filtres.
Je sais même pas si ils savent changer des disques, étriers ou autres crémaillère.
Et pis des interventions sur la culasse, piston, et autres, cela me semble hors de leurs compétences.
Je sais même pas si ils ont une dépanneuse, voir un pont ou une fosse.
Ou alors c'est que le photgraphe est absent, les jours ou ils se passent des trucs dans le garage
Moi je dis ça, moi je dis rien :mrgreen:


Ce sont des PROFESSIONNELS Mosieur !! :lol:

You welcom ;)

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Sam 14 Sep 2019 16:14
de Chris06
les Ferrari équipées du moteur Lampredi V12 4 litres

Ci dessous, la Ferrari 410 Superamerica 1956
Image

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Mer 18 Sep 2019 05:22
de Chris06
Le moteur de la Ferrari 375 plus MM...un gros 4 litres...
le Lampredi V12, qui équipé comme dit plus haut, 0286, était monté sur grand nombre de Ferrari, à l’époque où la recherche de puissance trouvé naissance dans l’escalade de la cylindrée des blocs moteurs.
Ferrari n’échappera pas à cette logique avec le V12 Lampredi qui équipera avant tout les Ferrari F1 et 375 Plus « Barquetta » vainqueur du Mans et de la Carrera Panamericana la même année en 1954.

Image


AURELIO LAMPREDI

Image

L’ingénieur Italien, né le 16 juin 1917 à Livourne et décédé le 1er juin 1989 à Livourne, motoriste en automobile et aviation.

Il commence sa carrière chez Piaggio, le fabricant de la mythique Vespa, mais s'oriente très vite vers de plus gros moteurs. Il travaille ensuite chez Isotta-Fraschini avant la Seconde Guerre mondiale, puis rejoint Officine Meccaniche Reggiane pour y dessiner des moteurs d'avion.
En septembre 1946, il est recruté chez Ferrari qu'il quitte en 1947 après un différend avec le Chef du département Giuseppe Busso; Il tentera une expérience plus calme chez Isotta Fraschini à Milan. Après seulement sept mois, il retournera à Maranello où Giuseppe Busso était parti rejoindre Alfa Romeo. Il travailla sur de nouveaux projets lancés directement par Enzo Ferrari et y rencontra Gioachino Colombo, un autre ingénieur motoriste de talent. Peu de temps après, la compétition féroce entre les deux ingénieurs, alimentée par Enzo Ferrari lui-même, conduira Colombo à quitter le fameux constructeur de Maranello.

Resté seul, Lampredi se consacre à la mise au point de l'évolution du premier moteur 12 cylindres. Le moteur, contrairement au moteur V12 conçu par Gioachino Colombo, avait une cylindrée de 4 500 cm3 (375 cm3 de cylindrée unitaire) qui sera ensuite réduite à 3 000 cm3, une réduction qui a donné naissance à la légendaire série Ferrari 250.

(La première Ferrari de la série des 250 : la Ferrari 250 MM Berlinetta 1953, équipée du moteur V12 Colombo)
Image



Ce moteur a plusieurs particularités techniques, tout d'abord les chemises des cylindres vissées dans la culasse. Cette architecture évitait d'avoir un joint de culasse, jusqu'alors fragiles, et d'augmenter considérablement le taux de compression jusqu'à 8,5:1 sur la première Ferrari 250 Europa.

(Ferrari 250 Europa)
Image

C'est justement ce moteur de 4 500 cm3 qui procura à Ferrari sa première victoire. Monté sur la Ferrari Tipo 375 F1 pilotée par Froilan Gonzalez à Silverstone. Auparavant Lampredi avait également conçu un moteur de 3 300 cm3 et un de 4 100 cm3.

(Ferrari 375 F1)
Image
Image
Image



Image


Il se consacra ensuite au développement du projet de la Ferrari Tipo 500 F2 qui remporta 2 titres mondiaux, en 1952 et 1953 avec Alberto Ascari comme pilote.
Image
(la Ferrari 500 F2)
Image

En 1955, il y eut le fameux «choc silencieux» avec Enzo Ferrari. Lors de l'essai au banc du nouveau moteur à deux cylindres, le moteur à peine démarré, décolla littéralement en direction du toit de la salle de test. Après cet épisode, Lampredi décida qu'il était temps de changer d'employeur et rejoignit le géant Fiat en 1956.

Il dessine les moteurs des séries -1800, -2100, -2300 à chambres hemispheriques.

Il supervisera la division motorisation jusqu'en 1977. C'est chez Fiat qu'il dessine les moteurs à double arbres à came et Fiat SOHC qui seront utilisés sur les automobiles Fiat pendant plus de 32 ans. Il est ensuite directeur de l'usine de l'écurie Fiat-Abarth de 1973 à 1982.
(source wikipedia)


La Ferrari 375 Plus MM Barquetta ici magnifiée par le fabriquant de modèles réduit BBR équipée du V12 Lampredi

(La version Stradale)
Image





Image





Image






Image






Image





(La version Panam)

Image





Image

Ci dessous, la Ferrari 375 MM Berlinetta animé aussi par le gros V12 Lampredi

Image

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Mer 18 Sep 2019 05:23
de Chris06
.

_Ferrari 340 MM Berlinetta Le Mans #14 1953_



Image


Témoignage de Jacques Vassal qui à 12 ans, découvrait la course du Mans en 1953


« Cette 340 MM n° 15, écarlate, je la trouvais magnifique avec sa calandre ovale à grille en « coupe-frites » et le bruit de son moteur, passant devant nous en accélération dans la courbe Dunlop, résonnait, que dis-je, mugissait en une mélodie envoûtante. Mon père tenta de m’expliquer, au milieu des vrombissements, ce qu’était un moteur « à 12 cylindres en V », mais c’était trop compliqué et puis, toutes les autres voitures – et donc tous les sons de moteurs – franchissaient la ligne d’arrivée..... »

https://www.classiccourses.fr/2015/12/1 ... mans-1953/




Image
Image
Image
Image


Dérivée de la Ferrari 375, elle est conçue pour participer au Championnat du monde des voitures de sport. Elle sera pilotée par Alberto Ascari et Luigi Villoresi lors des 24 Heures du Mans 1953, et par la paire Giuseppe Farina - Mike Hawthorn pour la victoire lors des 24 Heures de Spa la même année. Toujours en 1953, elle s'impose encore à l'issue des 1 000 kilomètres du Nürburgring avec Ascari et Farina, permettant du même coup à Ferrari de devenir le premier Champion du monde des constructeurs (la 340 MM Spider Vignale s'imposant durant la même année saison lors des Mille Miglia).

Carrossée principalement par Pininfarina, la 375 MM se décline en deux versions : spider et berlinetta (coupé). La seconde comportant un toit et des vraies portières permet un usage plus quotidien à ses utilisateurs. Elle utilise le moteur V12 Lampredi 4,5 L de Formule 1

(source wikipedia)

La 340 numéro 14 , abandon 19ème heure, embrayage cassé
_229 Tours - 3089.668 Km
_Meilleur tour, 4:27.400
http://www.les24heures.fr/1953

Image

Image
Nino Farina

Image
Mike Hawthorn

Cette Ferrari a été vendu en 2013; 12 812 000$

Image




Image





Image





Image

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Dim 22 Sep 2019 19:33
de Chris06
_ASTON MARTIN DBR1_

L'Aston Martin DBR1 est une voiture de course construite pour les 24 Heures du Mans, qui remporte l'édition 1959. Il s'agit de la première et de la seule victoire d'Aston Martin dans l'épreuve.

Image

-Histoire

En 1956, David Brown lance un projet pour remplacer la DB3S en partant de zéro à la suite d'un changement de réglementation. Désormais les voitures ne sont plus tenues d'être homologuées pour la route pour participer aux courses d'endurance.

Après avoir atteint son objectif (24 Heures du Mans et Championnat du monde), David Brown se retire de la compétition pour se consacrer à la Formule 1. Ce nouvel engagement est un échec et marquera l'arrêt du programme sportif chez Aston Martin.

-Palmarès

Victoire aux 24 Heures du Mans 1959 avec Carroll Shelby et Roy Salvadori (3e en 1960)
Victoire aux 1 000 kilomètres du Nürburgring en 1957, 1958 et 1959
Victoire au RAC Tourist Trophy en 1958 et 1959
Victoire au Grand Prix de Rouen en 1960
Victoire au Grand Prix RACB de Spa en 1957
Vainqueur du titre constructeur du Championnat du monde des voitures de sport en 1959


Image





Image





Image








Image

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Jeu 26 Sep 2019 19:57
de Dark
pour moi la plus belle de toutes

eric si tu me lis

Christ tu es au topde tes presentation

Re: Diorama garage 1/18

MessagePosté: Jeu 26 Sep 2019 20:01
de Chris06
Dark a écrit:
pour moi la plus belle de toutes

eric si tu me lis

Christ tu es au topde tes presentation


Merci beaucoup Thierry