Ford Mustang GT390 1968 "Bullit" 1/18 d'Autoart

Modérateurs: Antoine, Xaneaze

Ford Mustang GT390 1968 "Bullit" 1/18 d'Autoart
Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Ven 27 Jan 2017 19:36

Réception de la formidable Mustang 350GT, reproduction du bolide du film Bullit avec Steve Mac Queen, nettoyage à l'eau savonneuse, rajout de l'antenne manquante et des plaques Califoniennes..





Image




Image




Image





Image





Image
Dernière édition par Chris06 le Lun 30 Jan 2017 01:11, édité 3 fois.
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Ven 27 Jan 2017 19:48

La Légende .....By Chris .....top de chez gun ;)


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Ven 27 Jan 2017 20:13

Dark a écrit:
La Légende .....By Chris .....top de chez gun ;)



Merci Thierry
Regarde t MP ;)
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Sam 28 Jan 2017 14:54

Hello Chris,

Elle est très belle et mythique aussi,

Du coup intérêt pour le film renouvelé, grosse quête documentaire, recherches multiples..

Eric B.


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Sam 28 Jan 2017 19:05

Eric B. a écrit:
Hello Chris,

Elle est très belle et mythique aussi,

Du coup intérêt pour le film renouvelé, grosse quête documentaire, recherches multiples..

Eric B.


Bonne idée
Qlqs photos du film en vrac avec un peu de Wiki

Image


Image



Image



Image




Bullitt est un film policier américain réalisé par Peter Yates et produit par Philip D'Antoni, sorti en 1968, avec en vedettes Steve McQueen, Robert Vaughn et Jacqueline Bisset.

Le scénario, écrit par Alan R. Trustman et Harry Kleiner, est une adaptation d'un roman de Robert L. Pike, pseudonyme de Robert L. Fish, intitulé Mute Witness écrit en 1963 et traduit dans la Série noire sous le titre Un silence de mort. La bande-originale, d'inspiration jazzy, est écrite par Lalo Schifrin, accompagnée de cuivres et de percussions. Robert Duvall a un petit rôle de chauffeur de taxi qui fournit des informations à McQueen. Le film est produit par la société de production de Steve McQueen, Solar Productions, avec son associé Robert Relyea en producteur exécutif.

Diffusé par Warner Bros.-Seven Arts le 17 octobre 1968, Bullitt est un succès critique et commercial, gagnant l'Oscar du meilleur montage, décerné à Frank P. Keller, et une nomination pour la meilleure bande-son en 1969. La même année, les scénaristes Trustman et Kleiner gagnent le Prix Edgar-Allan-Poe du meilleur scénario du Mystery Writers of America.

Bullitt est notamment connu pour la scène de la course-poursuite à travers les rues de San Francisco, qui est une des scènes les plus influentes de l'histoire du cinéma.

En 2007, le film est sélectionné par Le National Film Registry pour être conservé à la Bibliothèque du Congrès américain pour son « importance culturelle, historique ou esthétique ».




Image




Image




Image
Dernière édition par Chris06 le Sam 28 Jan 2017 19:39, édité 1 fois.
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Sam 28 Jan 2017 19:20

Intrigue
Frank Bullitt, un lieutenant de police, est chargé par un politicien ambitieux, Walter Chalmers, de protéger Johnny Ross, un gangster dont le témoignage est capital dans un procès où est impliqué l'homme politique. Malgré les précautions prises par Bullitt et ses hommes, Ross est grièvement blessé, et décède des suites de ses blessures sur son lit d'hôpital. Bullitt mène alors l'enquête pour retrouver les meurtriers.


Résumé détaillé
Chalmers doit assister à une audience d'un sous-comité du Sénat des États-Unis sur le crime organisé à San Francisco. Afin d'améliorer sa réputation politique, il espère faire tomber le mafioso de Chicago, Peter Ross, à l'aide du témoin clé Johnny Ross, frère de Peter. Le film se déroule pendant le week-end précédant l'audience, du vendredi au dimanche soir.

Chalmers convoque le populaire lieutenant Frank Bullitt dans son élégante villa de Pacific Heights sur Vallejo Street. Il exige de la police de San Francisco qu'elle assure la protection de Johnny Ross pendant ce week-end. Bullitt, le sergent Delgetti et le détective Carl Stanton, se relaient pour assurer une protection 24 heures sur 24 à l'hôtel Daniels, un hôtel bon marché proche de l'autoroute Embarcadero Freeway. Comme Bullitt dîne avec son amie Cathy dans un cabaret branché, puis la « raccompagne », la garde de nuit du samedi soir ne sera assurée que par le jeune Stanton…

Dans la nuit, deux hommes (dont un qui, selon le réceptionniste, serait Chalmers) se présentent à l'hôtel et demandent à voir Ross. Pendant que Stanton téléphone à Bullitt pour demander des instructions, Ross ôte discrètement la chaîne de sécurité de la porte de la chambre. Quelques secondes plus tard, deux hommes (joués par Paul Genge et Bill Hickman) font irruption dans la pièce. L'un d'eux ouvre le feu avec son fusil de chasse Winchester à pompe (canon raccourci). Stanton, atteint à la cuisse, est assommé, et Ross, touché d'une décharge de chevrotines au thorax, laissé pour mort sur son lit.

Bullitt arrive trop tard. Il accompagne Stanton à l'hôpital tandis que Delgetti lui, suit Ross. Chalmers, en colère, profère des menaces contre Bullitt. Il veut faire remplacer le chirurgien par un homme sous ses ordres.

L'assassin, armé d'un pic à glace scotché à sa cheville, arrive à l'hôpital pour achever Ross. Alerté par le cri d'une infirmière, Bullitt le prend en chasse dans les sous-sols de l'hôpital mais l'homme réussit à prendre la fuite. Dans le même temps, Ross fait un arrêt cardiaque mais les médecins ne parviennent pas à le réanimer et il décède de ses blessures. Pour éviter que l'affaire ne soit classée, Bullitt demande au docteur Willard de taire le décès, d'enregistrer Ross comme John Doe (un mort inconnu) et d'égarer quelques jours le dossier. Il fait emporter le corps à la morgue par une ambulance privée et rentre chez lui.

Chalmers arrive à l'hôpital le dimanche matin et il est fou furieux de voir que Ross a disparu. Il exige que Bullitt lui restitue son témoin, mais le policier refuse obstinément. Contacté par Chalmers, le capitaine Sam Bennet refuse de faire pression sur Bullitt pour qu'il restitue Ross. Chalmers fait du chantage à Sam Bennet (alors que le policier entre dimanche matin avec sa famille à la Grace Cathedral), en jouant sur les sentiments ou la carrière et finalement il lui remet devant ses gardes du corps (qui sont témoins) une injonction juridique officielle (habeas corpus) l'obligeant à présenter le témoin.

Pendant ce temps, Bullitt cherche à reconstituer les dernières heures de Ross. Il retrouve dans un centre de lavage auto le chauffeur de taxi Weissberg qui l'a amené à l'hôtel. Reprenant le parcours, celui-ci lui dit que Ross a passé deux coups de téléphone depuis une cabine publique dont un appel longue distance (« il a utilisé beaucoup de pièces »). Un petit truand occasionnellement indicateur (qui espère en retour une intervention du policier en faveur d'un ami emprisonné) informe Bullitt que l'Organisation de Chicago recherche activement Johnny Ross qui lui a volé 2 millions de dollars.

Bullitt, de retour au centre de lavage, reprend son véhicule, une Ford Mustang GT Fastback verte et se rend compte qu'il est filé par une voiture (une Dodge Charger B noire). En utilisant des détours, il réussit à se retrouver derrière et prend en chasse la voiture. C'est le début de la longue et célèbre poursuite de voitures dans les rues de San Francisco, souvent en pente raide dans les descentes vers le port. La poursuite continue en banlieue. Le passager de la voiture (qui est en fait celui qui a tué Ross) essaie de tirer au fusil à pompe sur Bullitt, mais il est gêné par la vitesse. Finalement, la voiture des tueurs quitte la route et percute une station-service qui explose et prend feu. La piste s'arrête.

De retour au poste de police, Bullitt essuie un blâme de la part de son chef, qui est mis sous pression par sa hiérarchie, acquise à Chalmers. Le capitaine ordonne à Bullitt de restituer le corps au plus tard le lundi matin, limite de l'habeas corpus. La police cherche à gêner Bullitt en refusant de lui donner une voiture de remplacement, et Bullitt doit se faire conduire par son amie Cathy (dans une Porsche 356 C Cabriolet jaune) à l'hôtel où Ross a appelé. Il y découvre le corps d'une femme, inscrite sous le nom de Dorothy Simmons (jouée par Brandy Carroll), récemment étranglée. Cathy, qui voit le corps, est perturbée. Elle exprime sa crainte que Bullitt ne soit en train de devenir aussi froid et insensible que les criminels qu'il chasse.

Dans les bagages de la femme décédée, Bullitt et Delgetti trouvent deux étuis (vides) de passeport et de billet d'avion, deux brochures d'une agence de voyages basée à Chicago avec une publicité pour des forfaits vacances à Rome. Ils trouvent aussi cachés dans des vêtements, deux paquets de traveller-checks pour presque 100 000 $ chacun. L'un d'eux a été signé par Mme Dorothy Rennick et l'autre par son mari, Albert E. Rennick. Bullitt demande à Delgetti d'appeler le service de l'immigration de Chicago pour obtenir les photos de passeport de M. et Mme Albert Rennick.

Chalmers arrive au commissariat et exige que Bullitt signe un aveu reconnaissant que Ross est mort alors qu'il en avait la garde. Bullitt refuse, et lorsque la photo de passeport d'Albert Rennick, vendeur de voitures à Chicago arrive par télécopie, elle s'avère être celle de la personne connue sous le nom de Ross et qui a été tuée. Bullitt apporte donc la preuve à Chalmers qu'il a demandé la protection d'un homme qui n'était pas Johnny Ross.

À l'aéroport, il y a des réservations pour Rome au nom de M. et Mme Rennick. Mais la recherche sur le vol pour Rome ne révèle aucun Ross ou Rennick. Bullitt devine que Ross est monté un peu plus tôt dans un avion pour Londres, et fait arrêter l'avion qui s'apprêtait à décoller. Chalmers, fou de rage de se voir berné par Ross, arrive à l'aéroport et fait une dernière tentative pour récupérer le mafioso, témoin capital qui doit comparaître devant la commission d'enquête, mais Bullitt refuse de façon abrupte. L'avion revient au satellite de départ, et tous les passagers sont priés de débarquer. Ross, prudent, ne se presse pas pour descendre. Soudain, devinant qu'il est recherché, il saute de l'appareil par une porte arrière, et s'enfuit en courant sur la piste. Bullitt le poursuit sur les pistes malgré les avions qui décollent. Ils échangent des coups de feu, se retrouvent dans le terminal. Ross tire sur un policier mais se retrouve coincé dans un sas d'entrée vitré et Bullitt, en légitime défense car Ross braque son arme sur lui, l'abat de 3 balles.

Bullitt retourne chez Cathy qui s'était endormie en l'attendant. Il va dans la salle de bains se laver les mains, se regarde dans le miroir et se demande s'il est devenu un être froid et cynique comme Cathy le redoute.

On peut reconstituer l'histoire comme suit :

Johnny Ross, membre de la mafia de Chicago a volé 2 millions de dollars à l'Organisation. Il a soudoyé un pigeon, Albert Rennick, inconnu des services de police, afin qu'il prenne sa place en échange des deux paquets de 100 000 dollars de travellers checks et deux billets à destination de Rome pour lui et sa femme. Il s'agissait de prétendre vouloir témoigner devant une commission anti-mafia, mais avec la promesse d'être délivré auparavant pendant le week-end : c'est la raison pour laquelle, à l'hôtel, le prétendu Ross a ouvert la porte à ses agresseurs. Les hommes « chargés de le libérer » sont en fait des tueurs de la mafia. Ross, qui a élaboré une stratégie complexe pour disparaître, a tué la femme de Rennick pour éviter qu'elle ne parle. La mort de Ross à l'issue d'une fusillade dans l'aéroport enterre l'enquête. Le policier intègre et tenace est frustré de son succès - et le politicien Chalmers peut retourner à ses prévarications : il sort de l'aéroport et monte tranquillement dans sa grosse voiture avec chauffeur ; l'arrière de la voiture porte un auto-collant : « support your local police

Source Wiki


Image
Dernière édition par Chris06 le Sam 28 Jan 2017 19:40, édité 1 fois.
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Sam 28 Jan 2017 19:36

Image

Steve McQueen, né Terence Steven MacQueen le 24 mars 1930 à Beech Grove dans l'Indiana aux États-Unis, et mort le 7 novembre 1980 à Ciudad Juárez au Mexique, est un acteur, producteur, pilote automobile et pilote de moto américain.

Ses rôles d'anti-héros ont fait de lui une icône de la contre-culture. En 1974, il est la star de cinéma la mieux payée au monde.


Enfance...
Terence Steven MacQueen nait au Beech Grove Hospital (Indiana) le 24 mars 1930. Sa mère, Julia Crawford (1910-1965), âgée de 19 ans, est la fille de Victor Crawford et Lilliam Thomson, de Saint-Louis.

Enfant unique, il n'a pas connu son père, William McQueen, un pilote d'avion de voltige aérienne et ancien militaire de la Navy, qui disparaît six mois avant sa naissance, tandis que sa mère l'abandonne dans une ferme. Il est parti se faire élever par son oncle, à Slater dans le Missouri, dans la ferme appelée « Thomson Farm ». Son oncle, Claude W. Thomson (1857-1957), possédait quelque quarante vaches laitières.

À l'âge de douze ans, sa mère revient d'Indianapolis pour le reprendre, mais il ne lui pardonne pas de l'avoir délaissé. Il part vivre avec elle à Los Angeles. Adolescent incontrôlable, McQueen se mêle aux bandes de voyous de Los Angeles. Il quitte très tôt l'école et s'engage dans la marine marchande et voyage jusqu'en République dominicaine. Il revient aux États-Unis à Port Arthur au Texas. Après un passage chez son oncle à Slater, il part pour l'Ontario au Canada et il travaille une saison comme bûcheron. Il revient aux États-Unis et participe à un cirque itinérant.

En avril 1947, il rejoint les Marines à Myrtle Beach en Caroline du Sud, où il est pilote de tank et mécanicien dans la 2e division des Marines. Il arrive à New York en 1950 et s'installe à Greenwich Village, où il loue une chambre avec lavabo pour 19 dollars par mois. Il rencontre sa mère, qui a aussi emménagé à New York. Il travaille comme docker en journée et le soir il fait du porte à porte pour vendre des encyclopédies.

En 1952, il étudie à l'école HB Studio durant 2 ans, puis à l'Actors Studio de New York. Il fait ses débuts à Broadway en 1955, dans la pièce A Hatful of Rain. Il se marie avec Neile Adams en 1956. La même année, ils quittent New York pour Las Vegas, où sa femme trouve un emploi comme danseuse au casino Tropicana Las Vegas. Elle quitte le casino en 1958 et le couple part s'installer dans une maison à North Hollywood.

Le producteur de télévision Vincent M. Fennelly et l'agent artistique Abe Lastfogel le repèrent et lui font signer son premier contrat pour jouer dans une série appelée Trackdown.

Carrière cinématographique


En 1956, Steve McQueen tourne dans son premier film, Marqué par la haine, sous la direction de Robert Wise. Sa figuration étant peu importante, il n'apparaît pas au générique.

À la fin des années 1950, il obtient le rôle du chasseur de primes dans l'Ouest américain Josh Randall, dans la série télévisée Au nom de la loi, armé d'une carabine Winchester modèle 1892 à crosse et canon sciés. Il jouera au total dans 94 épisodes pour trois saisons, de 1958 à 1961. En peu de temps, il devient grâce à cette série l'une des figures les plus connues d'Amérique.

En 1958, il obtient le premier rôle majeur de sa carrière cinématographique avec Danger planétaire. Dans les années 1960, il tourne à plusieurs reprises avec John Sturges, d'abord dans La Proie des vautours en 1959, qui le révèle auprès des cinéphiles. Il fait surtout partie du casting du film Les Sept Mercenaires aux côtés de Yul Brynner, Charles Bronson et James Coburn en 1960. À ce sujet, il a dû simuler un accident de voiture afin de se libérer du tournage de la série Au nom de la loi, pour jouer dans Les Sept Mercenaires.[réf. nécessaire]


Une Moto Indian de l'armée américaine des années 1940. McQueen dans le film La Grande Évasion (1963) utilisait une Triumph.
En 1963, il retrouve encore John Sturges à l'occasion de La Grande Évasion (The Great Escape), dans lequel il suggère lui-même l'idée de l'évasion à moto. McQueen participe à L'Enfer est pour les héros avant d'accepter de tourner dans Une certaine rencontre de Robert Mulligan en 1963 où il côtoie l'héroïne de La Fureur de Vivre, Nathalie Wood.

Joueur averti, Steve McQueen est ensuite Le Kid de Cincinnati en 1965, pour sa première collaboration avec Norman Jewison avant de retrouver le réalisateur de ses débuts, Robert Wise, dans La Canonnière du Yang-Tse en 1966. Le film, un drame d'aventure se déroulant dans la Chine des années 1920, est tourné en partie à Hong-Kong et Taiwan. La Canonnière du Yang-Tse est en lice pour huit Oscars et son rôle vaut à McQueen une nomination pour l'Oscar du meilleur acteur en 1967.

En 1968, Steve McQueen tourne deux de ses films les plus célèbres : L'Affaire Thomas Crown, pour lequel il retrouve à nouveau Norman Jewison, et Bullitt de Peter Yates, film qui contient une séquence de poursuite automobile qui fera date. Par la suite, McQueen tente de lier son amour pour la vitesse et les courses automobiles avec le cinéma. Il s'était déjà proposé à John Frankenheimer pour avoir un rôle dans Grand Prix mais Frankenheimer refusa en déclarant qu'il souhaitait mettre en avant le spectacle automobile et non un acteur. McQueen décide alors de réaliser un film sur le sport automobile, Day of a Champion, un projet qui ne vit jamais le jour car les producteurs trouvèrent le scénario de Tom Purdy, critique automobile de Playboy, trop léger et aussi à la suite de quelques ennuis de santé durant le tournage de La Canonnière du Yang-Tse. De ce projet avorté naitra Le Mans en 1971.

Le tournage du film Le Mans s'avéra éprouvant et démoralisant aux yeux de l'acteur, puisqu'il y fut privé, à cause de la colère des assureurs du film, d'une participation aux vraies 24 Heures du Mans, pourtant raison principale de sa venue en France pour tourner le film : il voulait, à l'origine, participer réellement aux 24 heures du Mans et inclure des images et séquences de la vraie course dans le film.

En 1971, il co-produit, via sa société Solar production, le film culte sur le sport motocycliste, On Any Sunday (en) (Challenge one en France).

Durant les années 1970, il est l'acteur le mieux payé de tout le show-business et tourne dans des films importants. Il tourne coup sur coup deux films sous la direction de Sam Peckinpah. D'abord Junior Bonner, une comédie dramatique dans laquelle il incarne un champion de rodéo, puis Guet-apens (The Getaway), un polar assez violent. C'est pendant le tournage de ce dernier film qu'il rencontre Ali McGraw, qu'il épouse en secondes noces. On le voit aussi dans Papillon de Franklin J. Schaffner en 1973, une adaptation du célèbre récit auto-biographique d'Henri Charrière dont le rôle est tenu par McQueen et La Tour infernale (The Towering Inferno) en 1974, sous la direction de John Guillermin.

La Tour infernale est un immense succès commercial. Ce sera aussi le dernier film de McQueen à avoir un réel impact. Après La Tour infernale, l'image de McQueen change. Il prend du poids, porte la barbe et la rumeur décrit de supposés problèmes de toxicomanie. Il est en fait rongé par un cancer des poumons. Il tourne son dernier film, Le Chasseur, en 1980.

Maladie et décès
Steve McQueen sait qu'il est malade depuis une visite médicale en 1978. Son cancer des poumons se généralise. Aux États-Unis, ses médecins refusaient de l'opérer, craignant pour son cœur, déjà bien fragile.

Contre l'avis de ces derniers, il décide de partir pour le Mexique afin de se faire opérer. Cette opération est controversée et vise à lui ôter un mésothéliome. Après trois longues heures d'opération, il ressort apparemment en bonne santé ; il est faible mais l'opération semble couronnée de succès. Cependant, un jour après l'opération, il décède d'un arrêt cardiaque dans la nuit du 7 novembre 1980 à Ciudad Juárez au Mexique, dans son sommeil

Source Wiki


Image
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Sam 28 Jan 2017 21:57

excellent ;)


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Lun 30 Jan 2017 01:05

Merci Eric.B pour les précisions qui font la différence entre une approximation et une repro fidèle

Mise en peinture du rétro, application d'une peinture noir à l'arrière entre les feux et suppression des lettrages de marque (Mustang), peinture aussi sur l'écusson arrière pour être au plus près du modèle du film..


Image




Image
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Lun 30 Jan 2017 07:56

Alors là Chris..

Chapeau bas.. Quelle motivation!

Comment as tu fait? Demontage de l'auto? au pinceau? à main levée?
Et la suppression du lettrage MUSTANG : en grattant ou en repeignant. C'est sûr que tu t'es significativement rapproché du mythe avec ces corrections...
Je m'incline et tu m'inspires...

Eric B.


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Lun 30 Jan 2017 09:34

Eric B. a écrit:
Alors là Chris..

Chapeau bas.. Quelle motivation!

Comment as tu fait? Demontage de l'auto? au pinceau? à main levée?
Et la suppression du lettrage MUSTANG : en grattant ou en repeignant. C'est sûr que tu t'es significativement rapproché du mythe avec ces corrections...
Je m'incline et tu m'inspires...

Eric B.


Quand ça me prend....
Peint à main levé sans démontage, je n'ai pas non plus décollé les léttrages au risque de rayer, j'ai préféré peindre par dessus, le résultat passe bien, pour les teintes, j'ai utilisé les 2 refs ci dessous, savamment mélangé pour retrouver la teinte de ce vert foncé. Le noir à ete utilsé Tel quel
Image



Image
Dernière édition par Chris06 le Lun 30 Jan 2017 14:47, édité 2 fois.
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Lun 30 Jan 2017 13:06

excellent


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Lun 30 Jan 2017 14:01

Excellent,

Vraiment un plus pour ce qui est de la ressemblance au modèle du film.

Eric B.


Ptitmax Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 105
Inscription: Mar 5 Juil 2016 12:38
Localisation: 79

Messagede Ptitmax » Lun 30 Jan 2017 23:18

Au Top Chris, la mienne a eu droit exactement au même traitement ! ;)
"Racing is life. Anything before or after is just waiting..." Steve McQueen


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Lun 30 Jan 2017 23:40

Ptitmax a écrit:
Au Top Chris, la mienne a eu droit exactement au même traitement ! ;)



Fait voir quoi


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mar 31 Jan 2017 01:52

Ptitmax a écrit:
Au Top Chris, la mienne a eu droit exactement au même traitement ! ;)



Pour finir, j'ai modifié le rétro de la portière pour qu'il soit plus ajusté, plus conforme à la Bullit ech 1,

celui d'Autoart est un peu grossier, et peint les sorties d'échappements en brun, comme vu sur les photos du film...

Reste la grosse tentation de la modifié avec les grosses cabosses et poussière de la course poursuite....j'hésite, la base Autoart devenant rare, sur Ebay, 2 modèles en vente à plus de 400 boules...
Image


Image
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mar 31 Jan 2017 11:09

Dark a écrit:
Ptitmax a écrit:
Au Top Chris, la mienne a eu droit exactement au même traitement ! ;)



Fait voir quoi


Moi aussi je veux voir ;)
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Scuderia57 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2172
Inscription: Sam 22 Fév 2014 18:59

Messagede Scuderia57 » Mar 31 Jan 2017 11:57

C'est vrai ça! on veut tous voir ;)
WORLD IN RED!


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mar 31 Jan 2017 21:20

Je vais craquer ......jva. Craquer ......faut pas .....si....no.....no....si.....Arf......jva craquer :mrgreen:


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mar 31 Jan 2017 21:26

Dark a écrit:
Je vais craquer ......jva. Craquer ......faut pas .....si....no.....no....si.....Arf......jva craquer :mrgreen:



Prends en une...viiiiiiiiite :mrgreen:
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Mar 31 Jan 2017 21:39

Hello,

Ptitmax a écrit:
Au Top Chris, la mienne a eu droit exactement au même traitement ! ;)

Il faut que tu nous montre cela!!

Sinon Chris c'est fou comment quelques petits détails changent l'aspect du modèle... et la rapprochent de la voiture de Bullit. Vraiment un beau boulot que tu as fait là.
J'hésite encore, la voiture devient rare et j'ai un peu peur de la foirer en peinture au pinceau.. Comme tu dis elle devient assez rare et les prix montent : faut il la garder en état collector?

Je me questionne encore mais ton résultat donne vraiment envie.. Depuis que j'ai lancé le travail de recherche la question se pose : veux je une Mustang Fastback ou une Mustang Fastback Bullit?

Eric B.


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mar 31 Jan 2017 22:22

;) Moi, j'ai décidé de me faire plaisir en bricolant des modèles pour qu'ils deviennent unique, la revente n'est pas une considération pour moi, le côté unique prend le dessus..ce n'est peut être pas le bon choix, mais c'est celui qui me fait vibrer...je reconnais que c'est un luxe que je m'offres... ;) .
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Ptitmax Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 105
Inscription: Mar 5 Juil 2016 12:38
Localisation: 79

Messagede Ptitmax » Mar 31 Jan 2017 23:27

Je vais m'y mettre les gars, mais quand je vois vos photos j'ai bien peur de ne pas être a la hauteur ;)
"Racing is life. Anything before or after is just waiting..." Steve McQueen


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mar 31 Jan 2017 23:39

Ptitmax a écrit:
Je vais m'y mettre les gars, mais quand je vois vos photos j'ai bien peur de ne pas être a la hauteur ;)



Que neni! Fais comme moi, toutes mes photos sont réalisé avec un smartphone...l'appareil photo prolétaires du moment :mrgreen:
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Mar 31 Jan 2017 23:44

Salut

En fait je suis de votre avis, je pense que c'est plus la peur de ne pas avoir un fini qui me conviendra qui me fait hésiter.
En plus la réalité est que la Mustang en elle même n'est pas dans mon axe de collection, c'est bien le coté Bullit qui m'a attiré sur ce modèle.
Et ce qui est sur c'est que je suis absolument pas dans la spéculation en matière de miniature auto : avoir celle qui plait est bien plus important.

Eric B.


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 1 Fév 2017 00:01

Eric B. a écrit:
Salut

En fait je suis de votre avis, je pense que c'est plus la peur de ne pas avoir un fini qui me conviendra qui me fait hésiter.
En plus la réalité est que la Mustang en elle même n'est pas dans mon axe de collection, c'est bien le coté Bullit qui m'a attiré sur ce modèle.
Et ce qui est sur c'est que je suis absolument pas dans la spéculation en matière de miniature auto : avoir celle qui plait est bien plus important.

Eric B.



Je ne crois pas que la miniature au 1/18 est un investissement.....je vois ça plus comme un gouffre sans fond

C'est pour cela que je me limite à 5/6 pièces par an et encore ......


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mer 1 Fév 2017 08:30

Dark a écrit:
Eric B. a écrit:
Salut

En fait je suis de votre avis, je pense que c'est plus la peur de ne pas avoir un fini qui me conviendra qui me fait hésiter.
En plus la réalité est que la Mustang en elle même n'est pas dans mon axe de collection, c'est bien le coté Bullit qui m'a attiré sur ce modèle.
Et ce qui est sur c'est que je suis absolument pas dans la spéculation en matière de miniature auto : avoir celle qui plait est bien plus important.

Eric B.



Je ne crois pas que la miniature au 1/18 est un investissement.....je vois ça plus comme un gouffre sans fond

C'est pour cela que je me limite à 5/6 pièces par an et encore ......


+ 1
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Mer 1 Fév 2017 09:45

Bonjour

On est en phase. Idem pour moi. Passionné achats assez impulsifs que j'ai pu être mon rythme d'achat se ralenti fortement chaque année.

Au 1/43e, le gros de ma collection avec 750+ modèles je me rends compte que je ne peux pas en profiter parce qu'en l'état je ne peux les exposer. De plus j'ai fait le choix du métal alors que 95% des nouveautés sont en résine et du coup j'ai du diviser mon rythme d'achat par 5 ou 6 (encore en 2016 un intérêt soudain pour les muscle car année 70 a du me faire acheter une dizaine de voitures). Mon en projet cette année entre d'éventuelles nouvelles Porsche sportives (GT3, Turbo..) ou Ferrari, le vainqueur du Mans, le Champion du Monde F1 j'envisage guère plus de 6 ou 7 voiture.

Au 1/18e CMC me fait soutenir mon programme à 2 ou 3. Une éventuelle F1 ou Proto qualité de la Honda RA272 ou Alfa 33TT chez Auto Art pourrait me faire ajouter une unité... mais je me suis vraiment transformé en acheteur parcimonieux avant peut être de me transformer en plus acheteur du tout..
J'envisageais l'achat exceptionnel genre la Exoto tous les 5 ans, type la Ferrari 250LM (à ce sujet je me demande ce qu'elle est devenue celle là)

Eric B.


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 1 Fév 2017 10:37

A par Pat qui ne ralenti pas et qui a mon avis à une collection unique

Les autres après les premières années d'euphories

C'est une prise de conscience... Qui fait mal


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Jeu 2 Fév 2017 09:12

Dark a écrit:
A par Pat qui ne ralenti pas et qui a mon avis à une collection unique

Les autres après les premières années d'euphories

C'est une prise de conscience... Qui fait mal


Sauf exceptions, Je m'en tiens à mon cadre depuis qlqs années ...ça limite le volume, années 40/50...et je revends le tout venants...
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Jeu 2 Fév 2017 09:22

C'est vrai que tu gères ta collection ....mais il me semble ...que tu achètes plus que tu ne vends


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Jeu 2 Fév 2017 09:25

Dark a écrit:
C'est vrai que tu gères ta collection ....mais il me semble ...que tu achètes plus que tu ne vends


C'est à cause de ce putain de Patch anti vente 1/18 :mrgreen:
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Jeu 2 Fév 2017 09:25

;)


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Jeu 2 Fév 2017 09:53

G ça a la vente en ce moment
Et je ne suis pas pressé


Image
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Jeu 2 Fév 2017 19:54

C'est pour ça que tu ne pourras pas te guérir ....Arf arf :lol:


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Jeu 2 Fév 2017 23:06

Dark a écrit:
C'est pour ça que tu ne pourras pas te guérir ....Arf arf :lol:



:lol:
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


jack Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2669
Inscription: Ven 28 Déc 2012 17:08
Localisation: Alsace

Messagede jack » Ven 3 Fév 2017 22:35

Image



Image
A quoi bon prendre la vie au sérieux puisque de toute façon nous n'en sortirons pas vivants.

https://www.facebook.com/pages/FERRARIG ... fref=photo


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6954
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Dim 12 Fév 2017 21:11

Yep !
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Lun 13 Mar 2017 20:35

Bonsoir,

https://fr.news.yahoo.com/deux-ford-mus ... 45154.html

http://auto.bfmtv.com/actualite/une-des ... xtor=AL-68

Apparemment une des deux Mustang originales aurait été retrouvée..

Eric B.


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Lun 13 Mar 2017 21:20

Eric B. a écrit:
Bonsoir,

https://fr.news.yahoo.com/deux-ford-mus ... 45154.html

http://auto.bfmtv.com/actualite/une-des ... xtor=AL-68

Apparemment une des deux Mustang originales aurait été retrouvée..

Eric B.



C'est vrai, j'ai vus ça qlqs part...
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Lun 13 Mar 2017 21:34

Image




Image
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mar 14 Mar 2017 07:32

Eric B. a écrit:
Bonsoir,

https://fr.news.yahoo.com/deux-ford-mus ... 45154.html

http://auto.bfmtv.com/actualite/une-des ... xtor=AL-68

Apparemment une des deux Mustang originales aurait été retrouvée..

Eric B.




Incroyable .... :roll:


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Mar 14 Mar 2017 11:26

meme une version autre, avec le look, moi, je dis oui :P :P :P
le son du V8
terrible!
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mar 14 Mar 2017 14:05

coincoin a écrit:
meme une version autre, avec le look, moi, je dis oui :P :P :P
le son du V8
terrible!



Oui mais la c'est celle de Steve ...quand même


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6954
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Lun 20 Mar 2017 20:23

Grosse cagnotte pour l'heureux découvreur.
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Lun 20 Mar 2017 20:56

Et surtout, c'est celle qui a le numéro de châssis ayant participé à la course poursuite
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Mar 21 Mar 2017 09:43

Dark a écrit:
coincoin a écrit:
meme une version autre, avec le look, moi, je dis oui :P :P :P
le son du V8
terrible!



Oui mais la c'est celle de Steve ...quand même



bien sur que c'est encore mieux si c'est la sienne

mais bon, a 100k€ une version entièrement restaurée, où tu mets juste de l'essence dedans, que çà c'est possible dans quelques années
ou encore mieux, que tu as un de tes meilleurs pote qui a déjà une version bullitt des années 2010
et qui t'explique que son cadeau de ses 50 ans, c'est çà et pas autre chose
une fastback 390 GT et lui faire la complete Bullitt pour faire un duo :P :P


je pourrais ainsi l'essayer, sans l'acheter :mrgreen: :mrgreen:
tu en trouves dans les 60k€ (100, ce sont les plus cheres tout de meme)
mais çà valait 40 il y a qq années...


et celle de steeve, là , a la vente, c'est a coup de millions de dollars :shock:

sacré bagnole tout de meme :P
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mar 21 Mar 2017 14:32

Oui je suis curieux de voir le prix qu'elle peut attendre :?:


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mar 24 Oct 2017 23:59

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image


Chris06 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5331
Inscription: Mar 1 Jan 2013 23:28

Messagede Chris06 » Mer 25 Oct 2017 00:25

La gueule du malfrat type Caucasien 8-)
fais un pas vers la solution et la solution fera dix pas vers toi, mais ne sous-estimes pas le pas à faire


Suivante

Retourner vers Galerie de Chris06

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


cron