(sujet de fond) par Pat

Modérateurs: Antoine, Xaneaze

(sujet de fond) par Pat
Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 3 Juin 2015 09:21

Pat a écrit:
Pardon,mais c'est souvent que je lis ce genre de remarque naïve autant que les remarques sur un débat diecast vs résine...

Voici un résumé (long tout de même) de ce qu'il faut comprendre pour éviter de continuer à nourrir des frustrations car les modèles de Ferrari coûteront cher et de plus en plus, il y aura de moins en moins de diecast (niveau "collectionneur") et de plus en plus de résine !
La seule discussion (pour moi) est : mettront ils enfin l'objectif de "bien" reproduire une Ferrari en modèle réduit à l'ordre du jour ?

Voici mon point de vue déjà grandement explicité dans le passé :

Au commencement (je me limiterai aux modèles réduits Ferrari) Enzo Ferrari (EF) dont le seul objectif était d'avoir assez d'argent pour faire courir ses voitures en compétition offrit à quelques connaissances sinon amis (MDS, MG, BBR, etc. ) le droit gratuit de reproduire ses modèles.

J’ai même en photo une réplique en buis qu’il aurait lui même retouché pour affiner les lignes du premier modèle de MG Models : la 125 S déjà en résine...

Malheureusement la maison Ferrari vendait des voitures civiles pas toujours fiables et pas toujours bien finies pour faire bouillir une marmite de compétition omniprésente et de plus en plus gourmande…

Vous connaissez tous l’anecdote qui rapporte que EF répondait à ses clients mécontents de leurs voitures, qu’aux prix auxquels ils les avaient achetées lui ne leurs fournissait que le moteur et que le reste autour était offert…

Voilà donc Ferrari en difficulté et devant renoncer à toutes les compétitions une à une (Le Mans, Rallye…) pour pouvoir conserver l’unique et sublime F1.

Après bien des assauts repoussés le voilà contraint de vendre 50% des parts de la SEFAC à Gianni Agnelli patron du groupe Fiat, en juin 1969.
L’accord prévoit aussi qu’à sa mort 40% supplémentaire iront à Fiat tandis que les 10% restants iront à ce fils qu’il faut bien reconnaître puisque l’autre, légitime, est mort.

Mais EF garde la main sur la F1 qui devient son ultime royaume. Il garde aussi sa parole et nos fabricants MG, MDS, Bburago, Robustelli, Merikits, PCM Créations etc. continuent de nous proposer des modèles réduits, des kits et des transkits à des prix raisonnables et similaires à ceux de nos cousins collectionneurs de Porsche, Maserati, Mercedes, Lamborghini et j’en passe.

A cet époque lorsque je me rends « Au sanctuaire de la Miniature » à Montpellier le prix est fondé sur le travail nécessaire à la production et pas sur la marque automobile reproduite.
- Ainsi un Ferrari Bburago au 1/18 coûte quelques dizaines de francs et c’est le même prix pour une Mercedes ou une Lamborghini.
- Une Jaguar XJ220 au 1/12 chez Maisto vaut plus de 100 Fr.
- Une Porsche Bosica montée au 1/43 peut coûter 350 Fr.
- Une Ferrari 643 au 1/8 de Rosso 3300 Fr.
- Une Pocher au 1/8 : 900Fr.
Tout cela de mémoire…

Et comme disait le gars qui s’était jeté du 87éme étage et que l’on pouvait entendre au passage de chaque étage : « jusqu’à là ça va ! »

En prenant 50% du capital Agnelli place aux cotés d’EF un homme de confiance Luca di Montezemolo (LdM).

Le 14 août 1988 Enzo Ferrari décède à 90 ans.

Et après une année à deux années folles où les bons de commande des Ferrari se revendent trois fois le prix malgré des délais de livraisons au moins à 6 à 9 mois.
Où le président français de la Fédération Internationale de Sport Automobile Jean-Marie Ballestre est assez minable pour revendre au plus offrant la F40 qui lui avait offerte EF.
Et où mes velléités d’achat du graal sont tués dans l’œuf et par le discours d’un « vendeur de bagnole » à Levallois-Perret plus enclin à me vendre un leasing sur trois ans qu’à me parler du mythe, et par l’allure des commodos Fiat sur la Testarossa et par les bruit des vibrations de tout ce qui est en plastique dans l’habitacle quand on va chercher quelques tours avant de changer de vitesse…

Putain, Pat quand tu commences c’est long…
Oui je sais ! (contre mesure Thierry…)

Mais voilà cinq ans après la mort de Monsieur Ferrari en 2003 l’entreprise est à l’agonie. Elle ne vend plus que 2 289 voitures par an contre 4 595 encore deux ans avant.

Fiat cède en 2002 34% du capital au groupe financier Mediobanca pour 775 millions d’euros.

L’entreprise est donnée pour morte et c’est là que les hommes en costume vont entrer en jeu car il s’agit de redresser la barre.

2004 Agnelli nomme à la tête de Ferrari LdM.
Cet homme de grande classe décède cette même année.

Nos hommes en costume (rassurez-vous j’en porte aussi assez souvent) s’interrogent sur la voie à prendre pour sauver le soldat Ferrari. Qu’avons nous ? Un outil de travail peu productif voir obsolète, des voitures à la réputation fragile mais une réputation en course exceptionnelle assortie d’un palmarès remarquable. Des décisions fondamentales sont prises concernant l’usine, la fiabilité des voitures, la restauration des anciennes, etc. mais surtout la vision est que Ferrari ne doit pas être un fabricant de voiture, pas même une marque automobile mais une marque sinon « La marque ».

Et Ferrari deviendra la première marque mondiale.
Place perdue, il y a quelques semaines au profit de Lego !

Je vous épargne le redressement des ventes 5 399 en 2005, 5 743 en 2006 et l’augmentation du chiffre d’affaires de 17% le rachat de 29% des parts de Mediobianca pour 800 millions d’euros…
Fiat se retrouve avec 85% des parts (50% achetées du vivant d’EF + 40% reversées à sa mort - 34% vendues à Mediobianca en 2004 + 29% rachetées en 2006), 5% sont chez Mubada à Dubaï et 10% chez Piero Lardi Ferrari dont on peut estimer sur la base de la vente 2006 qu’elles représentent plus de 280 millions d’euros...

D’immenses travaux ont été mené et l’usine restructurée avec une dimension humaine et « développement durable» importants.

7318 voitures produites en 2012.
2013 : chiffre d’affaires en hausse de 8% avec 2,3 milliards d’euros et un bénéfice avant impôts de 363,5 millions d’euros. (+8,3%).

A titre d’info Porsche produit en 2012 100 000 voitures pour un bénéfice de 1,88 milliard d’euros…

Alors nos soucis ?

Ils viennent des hommes en costume, de LdM et aussi de Michael Schumacher : premier pilote à avoir réclamé sa part sur les produits dérivés…

Chez Ferrari on développe le merchandising au point que l’on s’approche d’une parité de bénéfices voitures/merchandising !

Et si LdM a annoncé vouloir bloquer la production de Ferrari à 7 000 modèles par an il était aussi clair pour lui qu’il n’est pas question de lever le pied sur les casquettes au Cavallino…

Quand vous achetez une Ferrari, un modèle réduit Ferrari, un parfum Ferrari, une casquette, un stylo, un tee-shirt, un jouet, une peluche, un magazine, un livre, … vous achetez Ferrari.

Et les hommes en costumes ont décidé que Ferrai cela valait cher.

Là où chez Porsche, Mercedes on vous accueille à bras ouvert avec de la place pour vous garer et un petit souvenir à la sortie du musée de la valeur du prix d’entrée et de la passion partout à Maranello, tout est argent et murs surélevés.

Regarder le parking d’une usine auto en Allemagne où l’on fait des facilités aux ouvriers pour acheter « corporate » et regardez chez Ferrari où l’année dernière on en est venu à poser des affichettes pour recommander aux ouvriers d’acheter dans le groupe Fiat…

Chez les uns on trouve des supporters bienvenus chez les autres ce sont des clients.

Alors produire des modèles réduits Ferrari doit rapporter de l’argent à Ferrari et LdM a changé la donne même avec ceux à qui EF avait donné son accord « verbal »…



Là dessus un italien « intelligent » sentant le vent venir a proposé en 2010 de faire des résines au 1/18 et il tente la vente à 250€. C’est Eugidio Reali de MR.

Ce modèle, au dire d’un de ses revendeurs, lui coûte moins de 50$ (de l’époque) et il est fabriqué en Chine encore docile et en moins de 5 heures de travail.

De sorte que pour un projet résine les investissements sont d’un ordre de grandeur de quelques milliers de dollars pour une réactivité de sortie des modèles de l’ordre de quelques mois et avec un seuil de rentabilité de quelques dizaines de pièces.

Quand ils sont pour un « diecast » de l’ordre de plusieurs centaines de milliers de dollars pour une production réclamant d’une à trois années et avec un seuil de rentabilité à plus de 2000 pièces.


La valeur d’un produit tel qu’un modèle réduit n’est pas fondé à être estimé comme un produit de consommation courante.
Le litre de lait que nous achetons a un prix qui repose grosso modo sur un coût de production (local ou international et c’est là que ça coince), un coût de transport, … et une marge de revendeur qui reste malgré la grande distribution supportable pour la plupart d’entre nous.

Le modèle réduit appartient à un autre marché…

En réalité, chacun d’entre nous gère deux budgets complémentaires celui des « nécessités » (nourritures, loyers, crédits, vêtements, assurances, santé, etc.) et celui des « arbitrages » (vacances, loisirs, plaisirs, etc.).

La terre entière a compris que le bon marché c’est le second et la publicité s’est chargée de générer et d’entretenir toutes les envies.

Quand vous étiez enfant et que vous alliez faire les courses sur votre liste était écrit : « sel » et il n’y avait souvent qu’une seul type de paquet de sel chez l’épicier. Aujourd’hui même les marchands de sel ont compris qu’il ne devait pas rester dans le budget des « nécessités » et du coup vous avez cinquante sortes de sel à la vente : fin, gros, de la fleur de sel, de Guérande, en paquet, en coffret, en boite plastique, fluoré, iodé, de pleine mer, etc. et nous voilà dans le monde de l’arbitrage.

Alors quel est le prix dans ce monde qui ne cesse de grandir au point que même le superflu nous semble indispensable et à toutes sortes de prix ?

La réponse pourrait bien être : le plus cher possible pour écouler 80/90% de la production.
Voilà donc notre italien produisant 300 voir 399 pièces vendues à 250€ et elles partent comme des petits pains !
Donc pas assez chères d’autant qu’il vaut mieux augmenter les marges et réduire la production : si je peux gagner 100/pièce pour une production de 300 cela reste moins intéressant que 150/pièce pour une production de 200 ou encore 200/pièce pour 150…
Moins de clients pour un bénéfice identique voilà l’objectif. C'est du reste celui de Ferrari.

On notera que pour des qualités très proches des marques comme Otto ou GTSpirit sont à moins de 100 euros avec des quantités supérieures. Mais elles se déclarent incapables d’ajouter les droits Ferrari qui ne sont pourtant pas les plus élevés…
A moins que ce ne soit l’inverse et Ferrari qui ne veut pas de modèles à bas prix ?

Alors et pardonnez-moi je ne comprends pas vos pleurs et vos cris à la vue d’un produit qui augmentent jour après jour et qui serait, de plus, moins bien car non ouvrant et en résine.
Le diecast est mort à Nuremberg cela fait déjà 3 ans !

Ceux qui continuent malgré tout à en produire vous annonce de la façon la plus claire qu’il coûtera plus cher : AutoArt en a même fait une page entière sur son site, sorte de mot d’excuse ou de profession de fois pour l’avenir avec des tas d’explications que je vous avais même traduit à l’époque, quant à Exoto le message ne peut être plus limpide.

La résine est aujourd’hui la règle. Elle est simple à mettre en œuvre, peu coûteuse, son process est rapide, son seuil de rentabilité bas et donc son potentiel de bénéfice élevé : MR, BBR, Fujimi, Tecnomodel, MG, AtelierCar, V12 et même Kyosho est en train de s'y mettre...



coincoin a écrit:
çà c'est du résumé!
pour la production limitée a 7000 voitures, c''est 3500 anciens marchés et 3500 pour chine et russie...
quand tu vois des delais de + d un an pour des voitures a 200000€...
on pourrait philosopher...

si on augmente les usines et la production, est ce que cela diminuera l impact de ferrari?
je ne sais pas
le diesel si... (quand on voit chez porsche...)

Si je te racontais l'enfer qu'un vecu un de mes clients avec sa 599 GTB achetée neuve 295000....
UNE HONTE
mais bon c'est ferrari
alors on pardonne...

Un cauchemard, et comme dit le vendeur: ne vous plaignez pas c'est un model fiable!
qu'est ce que cela aurait été sinon...

pour en revenir au 1/18
oui tu as raison
pourquoi s'embeter a faire de la super finition et des ouvrants, quand une simple résine peut etre vendue tres chere???

Le respect du client peut etre?
je vois mal CMC et exoto cesser cela, c'est leur signature

le coté, je fais du pognon a bloc, pour 3 fois rien,à court terme, c'est rentable,mais sur du long terme,tu paumes des clients qui en ont marre d'etre pris en otage
ou pour des cons.

Pour ma part mes 2 dernieres BBR: F430 avec bte a gant magnetique :shock: et 375plus
depuis je boycotte

une XS a 1500€ je dis pourquoi pas si le model me plait
une resine a 400
moi çà me fait ch...ier

apres il en faut pour tous les gouts et toutes les bourses


pour ferrari, c'est pas 25% de marge sur les ventes des objets qu'ils demandent?




Dark a écrit:
Énorme cela aurait mérité un sujet à part

Pour résumer ...Dans la forme

Voilà un érudition instructive .....Pat ne parle pas souvent ....mais quand il s'y met ...c'est pas pour ne rien dire :lol:

On sens le conférencier ...... ;)

Pour le fond

Je suis dans le même Adn ......tout est dit :roll:

Merci pour ce retour de flamme .....on a du pot :mrgreen:


PS... bien vu ....'la contre meusure ....tu me connais bien .... :lol:



Pat a écrit:
Ce ne sont pas des passionnés qui fabriquent et nous vendent les modèles réduits mais des "vendeurs" qui pourraient vendre n'importe quoi d'autre, l'objectif est un profit maximum...
Les petites astuces qui consistent à produire des Ferrari sans logo Ferrari parce que reconditionnées par des préparateurs non agréés (LB, Koenig, Hamann, etc.), d'autres sans logo ACO, d'autres "Tipo 250 LM" pour s'éviter des royalties sont nombreuses.

Et j'observe que lorsqu'un collectionneur revend il a, souvent, vite fait d'intégrer les lois du marché qu'il dénonce le reste du temps...

A quand l'exigence d'une commission pour Ferrari sur ces reventes avec plus values ? :D

Je pourrais vous en écrire encore des pages mais je vais me limiter à deux dernières anecdotes concernant celui qui a enflammé le marché : le patron de MR, dont je rappelle qu'en plus de présider aux décisions de sa propre entreprise, il fût en charge de celles de Mattel.

J'ai visité son usine en Italie, en septembre 2010. Alors qu'il me reçoit avec un ami dans son bureau il me dit avec condescendance et après avoir égrener la liste des contacts de son téléphone (Ferrari, Lamborghini, Bugatti, ...) : "je t'ai vu te garer par la fenêtre de mon bureau tu roules en vieille Ferrari (456GT - celle de mon compagnon de voyage). Aujourd'hui c'est mieux de rouler en Ferrari toujours au catalogue..." :shock:

Je suis passé (non pas chez Sosh...) chez Ari (Autobarn) à Tarzana quartier de Los Angeles pour lui prendre deux F430 BBR-AB qui venaient juste de sortir alors que je voyageais en famille sur la côte ouest, au début août 2011. Et comme tout américain, il m'a acceuilli chaleureusement et m'a raconté son entreprise (il a été importateur exclusive d'Autoart pour les Etats Unis, producteur de la marque Autobarn, etc.) sans aucun scrupule à dévoiler les coûts, les marges, les invendus, les retours, etc.
A un moment il me dit : Eugidio est un ami, il a une maison, ici, à L.A. et il vient autant qu'il peut et nous faisons du golf ensemble. Il m'a appelé il y a quelques jours pour organiser sa venue de la semaine prochaine. Et au cours de notre conversation il a dit : "Jamais je n'aurai imaginé pouvoir gagner autant d'argent en vendant des petites voitures..." :shock:



Sharknose a écrit:
Merci Pat pour cette longue lecture lol

En effet la résine sera de plus en plus présente dans nos modèles mais oui coût oblige, on sait faire de très beaux modèles malgré tout

Je regrette que Spark n'ai pas de licence Ferrari parce que quand je vois ses modèles je suis toujours autant émerveillé, je l'ai rencontré une fois au Mans, et il m'a dit peut être qu'un jour oui il aura la licence mais c'est une vrai mafia

Toutefois, je reste toujours sur cette position dans laquelle je ne souhaite pas que l'on intègre dans le cercle bien fermé des fabricants de miniatures Ferrari en résine certains tailleurs de pierre qui sortent des choses approximatives hors de prix...


erikol Hors ligne

 
Messages: 306
Inscription: Mer 7 Nov 2012 00:23

Messagede erikol » Mer 3 Juin 2015 11:07

Interessant. Pour l 'anecdote ce que tu dis sur Enzo est vrai . Mon père qui avait acheté une ferrari lusso en 1964 7.500.000 centimes de l 'époque ( pour comparaison une jaguar E valait à peine la moitié ) M 'avait raconté que le prix de chaque Ferrari sortant de l 'usine était majoré de 1.000.000 de centimes pour assurer le budget course .
Pour ce qui est de la Résine C 'est vrai que c 'est tout bonus pour les fabricants . Il n 'y a rien à redire sur le realisme des modèles , le respect des proportions , la finition etc ... BBR fait un super boulot . C 'est ce qui m 'a décidé à acheter la Ferrari 275 GTB4 jaune dont le seul défaut est de ne pas avoir repris les jantes d 'origine en alu .
Sinon elle est parfaite . Pour autant je trouve que c 'est trop cher (375 euros ) et cela n'a quand même pas l 'attrait du métal .En plus à la revente (même en série limitée à 100 exemplaires) je serai curieux de voir ce que j 'en tirerai dans 2 ou 3 ans (je ne parle pas de plus value) .... alors qu 'avec CMC et Surtout EXOTO en XS tout part au moins au prix d 'achat dans les mois qui suivent même sur le Bon coin :D . (
Donc pour moi l 'affaire est entendue c'est Metal ou rien .


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 3 Juin 2015 11:27

ayrton83 a écrit:
effectivement super résumé Pat ;)

pour ce qui est des droits Ferrari j ai entendu que pour les autos de + de 25 ans , pas besoin de l accord de Ferrari . as tu des infos ?
ce qui expliquerais cet engouement soudain pour les modèles des année 60/70 en résine en ce moment . ( à mon sens )
il parait que c était déjà le cas pour le 1/43 depuis des années .

et pour en revenir à Otto , ce qui fait la différence de prix , c est qu il n y à pas d intermédiaire ( ou peu ) et ils margent pas comme des malades sur leurs produits .


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Mer 3 Juin 2015 12:37

il y aussi un aspect dont nous n'avons pas parlé! les sponsors

meme en vendant 5 fois plus de ferrari civile de route
est ce que cela permettrait a ferrari de courrir en F1?

je n'ai pas autant de chiffres que Pat,
mais je me demande...je ne pense pas que cela soit suffisant
malboro payait le salaire de schumi il me semble (150Millions d'€ / an :shock: )
et certainement d'autres trucs!!

j'adore la remarque et le temoignage d'Erikol!
j'imagine chez Peugeot:
"la voiture vaut 35000€ mais il y a 10k€ en plus pour permettre de courir en F1 pour Peugeot!"
Ferrari, c'est définitivement à part, mais c'est çà aussi qui fait rever!!



Dis donc, PAT, tu as de sacrées belles rencontres!! les boss de BBR et /ou MR
impressionnant, et sans doute passionnant de discuter avec ces gars là :P

bien sur que la logique economique est le nerf de la guerre
mais tout de meme, passion n'est pas forcement synonyme de déraison, enfin pas tout le temps!

bien son idée de regrouper le post Dark ;)
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!


la-loutre Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2901
Inscription: Mer 26 Oct 2011 22:49

Messagede la-loutre » Mer 3 Juin 2015 12:53

Merci Pat pour cet interessant récapitulatif.

La clé restant le consommateur, s'il achète toujours plus cher et quel que soit la matière les fabricants en profitent.

En l’occurrence le prix ni la résine ne sont pas un frein à la vente pour les fabricants, les clients changent mais les ventes suivent avec de nouveaux clients à budgets plus importants.

Les clients du diecast historique ne sont pas / plus la clientèle.
Fondateur de Ferrari Modelisme - www.ferrari-modelisme.com
Président de l'association Rosso18 - www.rosso18.com


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6955
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Mer 3 Juin 2015 13:42

C'est de la résine dentaire vous croyez ? :mrgreen:
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


la-loutre Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2901
Inscription: Mer 26 Oct 2011 22:49

Messagede la-loutre » Mer 3 Juin 2015 14:12

Pas remboursée alors :D
Fondateur de Ferrari Modelisme - www.ferrari-modelisme.com
Président de l'association Rosso18 - www.rosso18.com


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Mer 3 Juin 2015 14:29

la-loutre a écrit:
Pas remboursée alors :D

:mrgreen:
tres bon! :mrgreen:
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!


Sharknose Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 597
Inscription: Dim 18 Déc 2011 11:01

Messagede Sharknose » Mer 3 Juin 2015 14:47

Thierry, Marlboro est toujours le plus gros sponsor de la Scuderia pour la F1 et vu ce qu'ils versent, ça leurs payent une bonne partie de leur saison


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 3 Juin 2015 15:20

Sharknose a écrit:
Thierry, Marlboro est toujours le plus gros sponsor de la Scuderia pour la F1 et vu ce qu'ils versent, ça leurs payent une bonne partie de leur saison



mais j ai rien dit moi :mrgreen:


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Mer 3 Juin 2015 17:22

Dark est un fumeur de havane... :mrgreen: dedicace à l'ami Gainsbourg ;)
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 3 Juin 2015 17:53

coincoin a écrit:
Dark est un fumeur de havane... :mrgreen: dedicace à l'ami Gainsbourg ;)



en plus c'est vrai ..je suis amateur de cigare :D


Scuderia57 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2172
Inscription: Sam 22 Fév 2014 18:59

Messagede Scuderia57 » Mer 3 Juin 2015 18:26

Et pourtant le grand Enzo était contre le sponsoring des cigarettiers, il disait "moi, mes voitures ne fument pas!" Et quelques années plus tard...... :mrgreen:

Pour le reste entièrement d'accord avec les explications fournies par Pat. La résine va envahir le monde de la miniature, y a qu'à voir toutes les sorties de prévues.

Seul regret pour ma part ne pas entrevoir le moteur, ce qui est à mon sens l'âme d'une Ferrari, , c'est un peu frustrant. Il ne restera que BBurago pour

avoir droit à des ouvrants :mrgreen:
WORLD IN RED!


la-loutre Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2901
Inscription: Mer 26 Oct 2011 22:49

Messagede la-loutre » Mer 3 Juin 2015 20:53

Ils finiront pas faire des résines ouvrante ^^

A ce titre , Pat, sais tu ce qu'était cette LaFerrari 1/18 résine avec moteur visible chez BBR a Nuremberg ? Je n'ai jamais eu la moindre info la dessus :/
Fondateur de Ferrari Modelisme - www.ferrari-modelisme.com
Président de l'association Rosso18 - www.rosso18.com


SASOUKY74 Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5610
Inscription: Sam 17 Sep 2011 22:44

Messagede SASOUKY74 » Jeu 4 Juin 2015 08:14

Moi je résume vite fait "i tempi cambiano" ce qui veut dire "les temps changent"
https://www.youtube.com/watch?v=FIZGNAF1j00


Pat Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1418
Inscription: Lun 12 Jan 2015 13:48

Messagede Pat » Jeu 4 Juin 2015 10:19

Pour répondre rapidement :
J'aime savoir qui est ou qui sont derrière ces modèles et si possible quel est le back office.
Je suis donc allé à Nuremberg trois fois et j'ai fait un périple en Italie en Ferrari pour voir quelques "ateliers" mais surtout quelques "échelle 1" ...
J'ai donc échangé plusieurs fois avec le staff de CMC, MR, BBR, Brianza, Elite, Amalgam, Kyosho, Bauer, GMP, AutoArt, Tamiya, Fujimi, TrueScale Miniatures, Figutec, ...
J'ai visité BBR, MR, Brianza, Tron, Meri kits, MG Models Plus, Autobarns, Légende Miniatures, Apycars, Interdecals, ...
J'ai rencontré ou me suis entretenu longuement au téléphone avec Exoto, Dexter Models, FFSMC, Mondial Models, Versus, ...

A propos des résines ouvrantes :
Elles sont dans les tuyaux mais avec des problèmes techniques résolus aux petites échelles mais plus complexe au 1/18 à cause du poids. BBR présente régulièrement un modèle d'étude (F430) qui présente des ouvrants. La difficulté tient à un process plus sophistiqué et donc plus coûteux...
Quand on a mis la barre à 450 pour du "non-ouvrant" difficile d'en vendre sans plus-value avec...

FrontiArt fait déjà ça depuis un an avec sa superbe Aston one 77, pour 500€.


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Jeu 4 Juin 2015 12:25

Pat a écrit:
Pour répondre rapidement :
J'aime savoir qui est ou qui sont derrière ces modèles et si possible quel est le back office.
Je suis donc allé à Nuremberg trois fois et j'ai fait un périple en Italie en Ferrari pour voir quelques "ateliers" mais surtout quelques "échelle 1" ...
J'ai donc échangé plusieurs fois avec le staff de CMC, MR, BBR, Brianza, Elite, Amalgam, Kyosho, Bauer, GMP, AutoArt, Tamiya, Fujimi, TrueScale Miniatures, Figutec, ...
J'ai visité BBR, MR, Brianza, Tron, Meri kits, MG Models Plus, Autobarns, Légende Miniatures, Apycars, Interdecals, ...
J'ai rencontré ou me suis entretenu longuement au téléphone avec Exoto, Dexter Models, FFSMC, Mondial Models, Versus, ...

A propos des résines ouvrantes :
Elles sont dans les tuyaux mais avec des problèmes techniques résolus aux petites échelles mais plus complexe au 1/18 à cause du poids. BBR présente régulièrement un modèle d'étude (F430) qui présente des ouvrants. La difficulté tient à un process plus sophistiqué et donc plus coûteux...
Quand on a mis la barre à 450 pour du "non-ouvrant" difficile d'en vendre sans plus-value avec...

FrontiArt fait déjà ça depuis un an avec sa superbe Aston one 77, pour 500€.


:P :P :P :P :P :P
et tu n'as jamais envisager de te lancer dans la production :idea: ;) :P :P
sympa tes voyages!
j'imagine que les anecdotes ne manquent pas et que tu pourrais en faire un bouquin!
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!


Pat Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1418
Inscription: Lun 12 Jan 2015 13:48

Messagede Pat » Jeu 4 Juin 2015 13:32

Oui
Oui
Oui


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Ven 27 Oct 2017 05:32

Pat l’avait prédit .....de plus en plus de résines

Pas con ce Pat ..... ;)


coincoin Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2351
Inscription: Lun 30 Juil 2012 15:20
Localisation: Pays du muscadet

Messagede coincoin » Sam 28 Oct 2017 10:37

çà, hormi CMC et autoart
kyosho fait de plus en plus de fermées
quand je pense a des testarrossa ou 512 TR à 85€
et qu'on voit des dino 246 à 300 :o sans ouvrants...
pas fous les mecs...

çà ira de pire en pire :(
mon objectif? que les fabricants se depechent et que je puisse avoir toutes les winners du mans depuis 1923 à nos jours a se suivre dans mes vitrines!



Retourner vers Les sujets de fond

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité