1/18 Lotus

Modérateurs: Antoine, Xaneaze

Re: 1/18 Lotus
Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Mer 26 Avr 2017 21:12

Hello,

Ta précision est bluffante.. et dire que tu es plus à l'aise avec des années antérieures! En tous cas grand merci et effectivement j'ai noté ce lien particulier d'Autoart avec le Japon. Dans une certaine mesure il m'étonne parce qu'il me semble que les liens de la marque sont plus européens et chinois mais c'est un constat, le Japon est souvent à l'honneur chez Auto Art.

Je reviens sur le mot "authentique".
En tant que maquettiste ma notion de l'authentique est une représentation fidèle d'une configuration/version/modèle/décoration qui est possible et qui a existé.

De ce fait je n'aurais pas du utiliser le mot authentique : les Lotus 99T on bien couru sous logo "Lotus" - Tes recherches montrent qu'elle serait authentique (à quelques détails près non identifiés peut être) pour une configuration essais en Allemagne.

Le mot convenant à ce que je voulais exprimer est plus "représentative" au sens la Lotus 99T est plus représentative selon moi sous logo "Camel".

En off et si j'osais : d'où te vient cette connaissance précise pour la période 50-60-70 et j'ajoute 80 (et à ton age)? Si je en me trompe tu es un des "jeunes" du forum non?
Passion je n'en doute pas mais alors d'où te vient elle? comment as tu construit cette connaissance précise.

Par exemple je pense avoir une assez bonne connaissance généraliste de l'histoire des sports mécaniques mais pas cette connaissance précise et immédiate des machines et de leurs configurations : j'avais noté ta remarque rapide sur les premières images de développement de la lancia D50 CMC à venir : rétro ronds Ascari et donc je suppose rétros rectangulaires Castelotti... (du coup je croise les doigts car j'ai choisi une Castelotti).

En tous cas merci de ton éclairage.

Eric B.


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 499
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Mer 26 Avr 2017 22:09

Eric B. a écrit:
En off et si j'osais : d'où te vient cette connaissance précise pour la période 50-60-70 et j'ajoute 80 (et à ton age)? Si je en me trompe tu es un des "jeunes" du forum non?
Passion je n'en doute pas mais alors d'où te vient elle? comment as tu construit cette connaissance précise.

Par exemple je pense avoir une assez bonne connaissance généraliste de l'histoire des sports mécaniques mais pas cette connaissance précise et immédiate des machines et de leurs configurations : j'avais noté ta remarque rapide sur les premières images de développement de la lancia D50 CMC à venir : rétro ronds Ascari et donc je suppose rétros rectangulaires Castelotti... (du coup je croise les doigts car j'ai choisi une Castelotti).

En tous cas merci de ton éclairage.

Eric B.

Je viens d'avoir 38 ans. ;)

En fait je suis un raz de bibliothèque doublé d'un geek ! J'ai pas mal de livres (que je rerererelis tout le temps :lol: ) et je passe beaucoup de temps sur internet.
Pour me jeter des fleurs, le seul vrai truc en plus - je pense - c'est que j'ai une très bonne mémoire, très sélective, mais vraiment bonne et que quand je commence à m'intéresser à un sujet j'y vais vraiment à fond.

En plus j'ai commencé tout petit. Premier souvenir (très très vivace) : Adelaïde 1986 ! J'avais sept ans.

Et c'est très trompeur, ma connaissance n'est pas si "immédiate" que cela. Pour ta question par exemple : le coup des pubs interdites en Angleterre et Allemagne je savais, le coup des ailerons non : je savais juste que l'aileron avec plan inférieur était apparu en cours de saison). Même chose pour les rétro de la D50 : j'ai fouiné dans mes archives et sur internet, je n'avais jamais regardé ces rétro avant ça.

Pour finir, je suis d'un naturel curieux (dans le bon sens du terme : avide de savoirs). J'aime apprendre aux autres (je suis prof et j'aime ça) et j'aime apprendre des autres (si un gars est passionné je peux l'écouter parler pendant des heures).
:)


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 499
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Mer 26 Avr 2017 22:20

Après pour entrer un peu dans le détail. J'aime les années 60, Lotus et Clark parce que tout petit mon père m'avait offert une BD sur la F1 (de 1950 à 1984) avec une page par année.
J'ai été sidéré par les pages 1962-1965 : il n'y en avait que pour Clark !! Il semblait gagner tout le temps ! Et les voitures étaient belles en dessin.

Ensuite cela a eu un effet boule de neige. En grandissant j'ai accumulé les lectures et les infos sur Clark, puis sur Lotus et les années 60 ... puis j'ai débordé peu à peu. Comme en même temps j'étais scotché par les GP à la télévision avec le duel Prost/Senna, la F1 est devenu une de mes passions.

Il s'est passé la même chose pour l'histoire. Mes parents m'ont abonné à Historia Junior (là aussi sous forme de petites BD) et avaient chez eux les "Chroniques de l'humanité" et "Chronique du XXème siècle", d'énormes bouquins que je feuilletais pendant des heures (d'abord en regardant les images, après en lisant) ...
Idem pour la conquête spatiale, pour l'aviation et d'autres trucs : tout gamin mes parents ont su aiguiller et alimenter mon énergie avec des livres/BD à mon niveau.
(En tant que pédagogue, je sais l'importance primordiale des premières années et des "stimuli" intellectuels de l'enfance)

Je ne suis jamais rassasié. :D


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Mer 26 Avr 2017 23:02

Hello,

C'est cool,

A te lire, très modestement, il y a beaucoup de points qui me parlent précisément. Les expériences et les personnalités ne sont jamais reproductibles mais je trouve pas mal de points de ressemblance.

Bon, première différence j'en ai 56, des années :cry: et je pense que tu es bien un des jeunes du forum. J'aurais été moins surpris que tu sois plus passionné par les années 80/90/2000 de la F1 (de Prost à Schumacher) que sur les années 50/60/70. Mais s'il fallait faire un lien entre l'age et la connaissance du passé il n'y aurait pas d'historiens, personne sur la planète n'a rencontré Jules Cesar :D

Sinon, le gout des livres, la bibliothèque, la bonne mémoire "sélective", le gout du détail et de la recherche,
Premier souvenir sports mécaniques : l'arrivée du mans 1969 et j'avais ....8 ans
Un copain, ainé de 3 ans, qui me rabâchait les oreilles avec Jim Clark - je ne pense pas qu'il ait gardé une quelconque passion pour les sports mécaniques et je l'ai d'ailleurs rapidement perdu de vue ensuite, j'avais 6 à 8 ans (ce qui date l'histoire à 1967/69) mais son héros étais Jim Clark .. à une époque où les images de F1 étaient plus que rares.. Je ne sais pas pourquoi il en était fan, on était trop jeune pour qu'il me donne une explication mais ça a gravé ce nom dans mon esprit.

Curiosité, écoute (j'adore écouter ceux qui savent..)

Conquête spatiale, aviation ça me parle également énormément pour les aspects technologiques et humains (que je retrouve dans les sports mécaniques d'ailleurs). Les sondes, les satellites, les drones ne m'intéressent en revanche pas du tout...

Merci de l'échange

Eric B.


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 499
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Jeu 27 Avr 2017 11:33

Eric B. a écrit:
Conquête spatiale, aviation ça me parle également énormément pour les aspects technologiques et humains (que je retrouve dans les sports mécaniques d'ailleurs). Les sondes, les satellites, les drones ne m'intéressent en revanche pas du tout...

Merci de l'échange

Eric B.



Pareil, sondes, drones et satellites bof. Ce sont les moyens de transports (voiture, bateau, avion, fusée), les lieux inhabituels (ciel, espace) et les exploits humains (repousser les limites, être un pionnier) qui me passionnent.

Les années 90 et 2000 me plaisent moins peut-être parce qu'elles correspondent à mon adolescence et à mes premières années d'adulte. A ces âges on est très critique et on perd, sinon ses illusions, en tout cas la vision fantasmée du monde que l'on a enfant. Senna/Prost : leurs défauts humains ou sportifs ne m'atteignaient pas, je ne voyais que des héros : j'étais gamin. Schumacher c'est tout le contraire, je voyais la machine froide et antisportive, peu m'importait qu'il soit incroyablement rapide et clairement meilleur que les autres : j'étais plus vieux et dans un esprit d'opposition.

Ce qui est étonnant c'est que mes différentes passions débordent et finissent par se rejoindre et même se nourrissent les unes des autres.

Par exemple : je me suis très tôt intéressé aux avions. Parallèlement l'histoire me passionne, notamment la seconde guerre mondiale. Je me suis rapidement - enfant - focalisé sur les avions de cette guerre. Et peu à peu j'ai du m'intéresser au pourquoi du retard de la France en 1939 par rapport à l'Allemagne. Ça m'a poussé à m'intéresser à l'organisation politique et historique des deux systèmes industriels. J'en suis même venu à réfuté l'avis général "le front populaire est la cause du retard français", c'est presque le contraire "le front populaire aurait pu sauver l'aviation française" ... tout est beaucoup plus complexe et surtout plus ancien. Et par suite je me suis intéressé aux années 20 qui jusqu'alors m'étaient indifférentes. C'est là que puise le départ de ce retard ... (en fait même avant)
Et du coup je me suis penché sur l'aviation française des années 20 que je ne connaissais pas du tout !!
Je suis finalement passé des avions à l'histoire puis de l'histoire aux avions.
:)

Mais je m'éloigne du sujet.
:oops:


Mais de rien, c'est toujours un plaisir d'échanger. :)

Nicolas


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Jeu 27 Avr 2017 13:43

C'est intéressant

De mon coté ma passion pour les sports mécaniques et l'aviation (puis l'espace) ont, je crois, des origines différentes.
* Les sports mécaniques, je crois que ce sont les premières images que j'ai reçues, qui m'ont frappé.
* L'aviation le fait d'avoir été influencé par un ami de mon père, qui faisait des maquettes d'avions : cette passion m'est donc venue par les maquettes.

Puis a suivi un schéma dans lequel mon intérêt pour l'aviation c'est cantonné aux avions les plus performants (les chasseurs à réaction contemporains - F-4, F-14, F-15 à l'époque) et qui a créé une première jonction avec les sports mécaniques (pointe de la technologie, capacité humaine, précision et quelque part compétition..)
Puis le sujet "aviation" a fini par prendre le dessus sur l'aspect "modèles réduits/maquettes" même si j'ai gardé un intérêt fort pour la miniature et la précision de reproduction, la minutie...

A l'origine mes seules maquettes étaient des maquettes d'avions de chasse; à partir du moment où l'avion a pris le dessus, l'histoire de l'aviation est devenue plus importante. Désormais dans mes maquettes on trouve du Nieuport au F-35 en passant par des avions de ligne... et ma bibliothèque s'est développée sur tous les sujets..

Ton interrogation sur le retard de l'aviation française en 1940 est très intéressante. Dans ce cas je pense qu'outre le tissu industriel et social une autre réponse est d'ordre politique : un pacifisme quasi coupable qui a refusé de voir les risques qui grandissaient ailleurs. Les Etats Unis étaient d'ailleurs dans une situation aéronautique très dégradée à la même époque du fait de leur isolationnisme. .

Mais ta question me ramène cette fois encore à mes propres interrogations "historiques" :

* Qu'est ce qui explique dans l'histoire industrielle et sociale que la France est si particulière en matière d'industrie automobile et motocycliste : les britanniques ont des marques de voitures de sport ultra-performantes et des marques de motos (Jaguar, Aston Martin, Triumph..); de même l'Allemagne (Porsche, Mercedes, BMW); l'Italie (Ferrari, Lamborghini, Ducati, Aprilia etc...) alors qu'on France on plafonne avec des Peugeot/Renault généralistes qui tirent moins de 300CV et pas de moto. Le tout en observant que les deux marques françaises possèdent malgré tout un palmarès sportif intéressant. Cela me laisse penser que c'est bien un sujet de société et non un sujet uniquement technique.

* Pourquoi la Hongrie (où j'ai travaillé) ne dispose d'aucune industrie automobile ou aéronautique alors que l'ex Tchécoslovaquie, la Roumanie, la Yougoslavie qui l'entourent ont chacune une industrie aéronautique et une industrie automobile.

Sur les deux questions ce n'est pas simplement une question de développement économique, c'est un contexte historique que je n'ai pas su identifier. Je trouve ces thèmes passionnants.

Comme tu le fois nous sommes sur des interrogations qui ne sont pas si éloignées.. histoire et développement technologique s'imbriquent.

A plus

Eric B.


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 499
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Jeu 27 Avr 2017 19:09

Eric B. a écrit:

* Qu'est ce qui explique dans l'histoire industrielle et sociale que la France est si particulière en matière d'industrie automobile et motocycliste : les britanniques ont des marques de voitures de sport ultra-performantes et des marques de motos (Jaguar, Aston Martin, Triumph..); de même l'Allemagne (Porsche, Mercedes, BMW); l'Italie (Ferrari, Lamborghini, Ducati, Aprilia etc...) alors qu'on France on plafonne avec des Peugeot/Renault généralistes qui tirent moins de 300CV et pas de moto. Le tout en observant que les deux marques françaises possèdent malgré tout un palmarès sportif intéressant. Cela me laisse penser que c'est bien un sujet de société et non un sujet uniquement technique.


Les Anglais n'ont plus rien cela dit ... toutes leurs marques ou presque appartiennent à d'autres (Allemagne, Inde, Malaisie, etc ...) :(
L'Italie n'existe encore que grâce à FIAT (ou là aussi aux allemands qui possèdent Lamborghini et bientôt Ducati je crois).
Au moins nos grands constructeurs restent relativement indépendants. :)

Mais je comprends parfaitement le sens de ta question.
Je crois vraiment qu'on a eu une France très avant-gardiste et dynamique au tournant du XIXème et XXème siècle (architecture, arts, voiture/avion, grands projets) et qu'on a été de plus en plus frileux ensuite (les deux guerres ont été des traumatismes dont on ne s'est pas remis : nord-est ravagé et défaite humiliante).
On s'est également énormément appuyé sur des individualités fortes (Eiffel, Bugatti, Dassault, Lagardère ...) qui n'ont peut-être pas su, pu ou voulu correctement préparer leur succession.

Et puis on le voit bien : dès que ça va mal, on ne pense qu'à se fermer, se protéger et s'isoler. On pourrait au contraire avoir des politiques agressives (dans le bon sens) et ouvertes vers l'extérieur.
Sur ce coup, ce qui vaut pour l'individu vaut également pour l'entreprise ou le pays.

Citation:
Ton interrogation sur le retard de l'aviation française en 1940 est très intéressante. Dans ce cas je pense qu'outre le tissu industriel et social une autre réponse est d'ordre politique : un pacifisme quasi coupable qui a refusé de voir les risques qui grandissaient ailleurs. Les Etats Unis étaient d'ailleurs dans une situation aéronautique très dégradée à la même époque du fait de leur isolationnisme. .


On a aussi payé la victoire en 1918. On a eu pléthore de constructeurs qu'il a fallu artificiellement maintenir en vie - sans fond pour le faire - en proposant une politique de prototypes. Résultat : aucune capacité industrielle digne de ce nom, et plein de forcément petits constructeurs qui n'arrivaient même pas à fournir en temps et en heures le peu de machines qui leur étaient commandées. Comme en plus une petite entreprise ne peut mener une politique de recherches et développement digne de ce nom ... la qualité a vite baissé.

Le front populaire a regroupé les entreprises en grands groupes (de façon certainement trop arbitraire et autoritaire) mais il était alors trop tard. Dans les années 30-40 il faut déjà 4-5 ans entre le lancement d'une fiche programme et l'efficacité opérationnelle d'un avion. Il y a finalement eu peu d'avions conçu pendant la seconde guerre mondiale à être entrés en service suffisamment tôt pour avoir un apport significatif.

Les Anglais (excellents dans les années 40 et pionniers de la réaction) ont eu un problème équivalent durant les années 50 et ont du eux aussi couper dans le vif pour réorganiser leur industrie. Ils paient encore cette situation ancienne. Aujourd'hui, ils sont incapables de mener à bien un programme seuls (consortium européen avec Panavia ou Eurofighter, participation au F35 américain ...)


Citation:
Sur les deux questions ce n'est pas simplement une question de développement économique, c'est un contexte historique que je n'ai pas su identifier. Je trouve ces thèmes passionnants.


Bien d'accord ! C'est même vertigineux tant cela touche tout un tas de domaines et de processus différents !


Citation:
L'aviation le fait d'avoir été influencé par un ami de mon père, qui faisait des maquettes d'avions : cette passion m'est donc venue par les maquettes.


C'est un grand regret : je ne sais pas faire des maquettes. Les avions restent dans mes livres ...
Bon ce n'est peut-être pas plus mal, je ne pourrai certainement pas tout faire !!
:lol:

De toute façon, tout ça va être mis de côté pendant quelques temps. Les bouquins et miniatures vont rester en métropole et moi je vais filer à La Réunion pour je ne sais pas combien de temps (le reste d'une vie ?).
Ça va être sports et loisirs de mer et de montagne toute l'année !!!
J'ai une liste longue comme le bras de matériels de randonnée, trail, bivouac, plongées, apnée et voile à acheter !!
:D


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Jeu 27 Avr 2017 21:41

Tu pars quand :?:....veinard ;)


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 499
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Ven 28 Avr 2017 07:17

Dark a écrit:
Tu pars quand :?:....veinard ;)


Fin juillet.
Mais c'est sans visibilité à long terme. Je n'ai pas eu du mutation, donc je demande une disponibilité (congé sans solde et sans aucune aide quelconque, même pas RSA).
Il manque plein de profs de maths là bas, je pourrai bosser en tant que contractuel (moins payé, pas de sécurité de l'emploi, mais ce serait déjà très bien). Sauf qu'il faut que j'obtienne l'autorisation de l'Education Nationale et c'est loin d'être gagné.
Sinon j'essaie dans le privé, mais il y en a peu. Je peux aussi donner des cours particuliers (ça marche bien là bas), quitte à monter ma propre petite structure...
Et si tout ça ne marche pas, je prends tout ce qui passe. :)

C'est à la fois enthousiasmant et très stressant de ne rien savoir de son avenir à si courte vue. C'est là que je prends conscience de l'énorme luxe du statut de fonctionnaire et de l'énorme chance qu'on a en France - normalement - de pouvoir compter sur les aides diverses en cas de difficultés (allocation chômage notamment).
Je n'aurai plus rien de tout ça ... et ça fait un peu peur. :|

Mais je serai logé, nourri et aimé sur place. Et puis j'ai vendu mon ancien appart des Antilles, donc j'ai un peu de marge financière. Alors go go go ! :D


Eric B. Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 852
Inscription: Ven 23 Nov 2012 14:30
Localisation: Nantes

Messagede Eric B. » Ven 28 Avr 2017 16:11

Hello

Changement d'horizon et je te souhaite une excellente adaptation et succès dans ton projet à la Réunion..

OK sur ton analyse, l'effet "négatif" de la victoire : j'ai longtemps envisagé en miroir l'aspect "positif" de la défaite de l'Allemagne et du Japon en 1945 en constatant la position économique de ces deux pays dans me monde actuel. Economie sur les dépenses militaires pendant la guerre froide, concentration des moyens sur le développement économique et plus sensible encore pour le Japon dans la mesure où tous les aspects culturels, religieux, politiques, économiques ont du être entièrement remis à plat pour faire passer le pays d'un système féodal à un système plus contemporain.

Allez après ces échanges très intéressant dans ton sujet Lotus, je referme la parenthèse pour revenir à nos chers modèles..

Arrivée de la Lotus 99T chez moi aujourd'hui finalement

viewtopic.php?f=37&t=107&p=98083#p98083

Eric B.


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Ven 28 Avr 2017 17:30

Effectivement....c'est un risque ....surtout en ce moment.....

je te conseille toute fois de garder ton statut de fonctionnaire

Ne pas lâcher la proie pour l'hombre

Après tu es jeune et l'aventure c'est l'aventure ;)


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 499
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Ven 28 Avr 2017 17:52

Dark a écrit:
Effectivement....c'est un risque ....surtout en ce moment.....

je te conseille toute fois de garder ton statut de fonctionnaire

Ne pas lâcher la proie pour l'hombre

Après tu es jeune et l'aventure c'est l'aventure ;)


Attention, je ne démissionne pas, je me mets juste en congé sabbatique.
Donc si dans un an je change d'avis, je reviens dans la région en tant que prof fonctionnaire. Je perds juste mon poste et devrais participer au mouvement des mutations dans l'académie (aucun risque de devoir à nouveau enseigner en région parisienne).
;)

Donc au pire, je perds un an de cotisation à la retraite (de toute façon, rien qu'avec les lois actuelles, je dois attendre 67 ans pour l'avoir en totalité ... autant dire que je ne pourrai pas en profiter sauf miracle économique) et je vois mes réserves financières entamées.


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22454
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Ven 28 Avr 2017 18:03

Narount a écrit:
Dark a écrit:
Effectivement....c'est un risque ....surtout en ce moment.....

je te conseille toute fois de garder ton statut de fonctionnaire

Ne pas lâcher la proie pour l'hombre

Après tu es jeune et l'aventure c'est l'aventure ;)


Attention, je ne démissionne pas, je me mets juste en congé sabbatique.
Donc si dans un an je change d'avis, je reviens dans la région en tant que prof fonctionnaire. Je perds juste mon poste et devrais participer au mouvement des mutations dans l'académie (aucun risque de devoir à nouveau enseigner en région parisienne).
;)

Donc au pire, je perds un an de cotisation à la retraite (de toute façon, rien qu'avec les lois actuelles, je dois attendre 67 ans pour l'avoir en totalité ... autant dire que je ne pourrai pas en profiter sauf miracle économique) et je vois mes réserves financières entamées.



Excellent ....alors feu .... ;)


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6955
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Ven 2 Juin 2017 21:35

Le statut de fonctionnaire...
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Précédente

Retourner vers Galerie de Narount

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité