2001 L’ODYSSEE DE L’ESPACE

Modérateurs: Antoine, Xaneaze

2001 L’ODYSSEE DE L’ESPACE
Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Dim 6 Jan 2013 12:01

2001 : L'Odyssée de l'espace de Stanley Kubrick

Mon film culte …..Voir mon avatar l’oeil de Carl 2000 (livre) ou Hal 9000( film)
Le film que j emmène avec moi dans l espace
Et ma scène culte ou Dave déconnecte l’ordinateur fou
Au fur et a mesure que Dave lui vide sa mémoire
Sa voix devient de plus en plus grave et il régresse
Au point de finir par chanter (au clair de la lune)

En mourrant dans une lente agonie … HAL RAAALE :twisted:

http://www.youtube.com/watch?v=Gdi5PqMm ... e=youtu.be

L’ordinateur..dit …arrete DAVE…. j’ai peur
TERRIBLE… la machine a des sentiments….


Image

H, comme…

…. HAL 9000 (voix de Douglas Rain), dans 2001 : L’ODYSSEE DE L’ESPACE

Astronautes prenez garde à vous, un oeil rouge vous regarde…

Suite à une étrange découverte faite 18 mois auparavant sur la surface de la Lune, le vaisseau spatial Discovery voyage vers l’orbite de Jupiter. Trois membres d’équipage, les scientifiques de la mission, ont été placés en sommeil artificiel. Les astronautes David Bowman (Keir Dullea) et Frank Poole (Gary Lockwood), chargés de la maintenance du vaisseau, exécutent des taches de pure routine. Le vrai maître du vaisseau, c’est le superordinateur de bord, HAL 9000. Programmé pour avoir une vraie personnalité, HAL sait parler et interagir avec les astronautes, et a une intelligence exceptionnelle. Malheureusement, une faille va se produire qui va compromettre gravement la sécurité des astronautes…

2001 : L’ODYSSEE DE L’ESPACE, fruit des efforts du cinéaste Stanley Kubrick et de l’écrivain Arthur C. Clarke pour écrire et réaliser le fim de science-fiction définitif, demeure depuis sa sortie en 1968 la pierre angulaire du genre. Faisant sortir celui-ci des clichés enfantins du « space opéra », des robots en ferraille et de l’invasion extra-terrestre, pour spéculer sur la place de l’Homme dans l’Univers, le film de Kubrick a ainsi créé un personnage robotique sortant des sentiers battus. Même des robots mémorables comme ceux de METROPOLIS ou PLANETE INTERDITE restaient cantonnés à leur rôle d’auxiliaires rattachés à leurs maîtres humains. HAL 9000 est un personnage d’une toute autre dimension. Dans le sujet qui nous concerne, on peut se demander si les troubles de HAL ne sont pas d’une autre nature que la seule paranoïa.

HAL serait le premier ordinateur-robot du Cinéma à être atteint de troubles autistiques. Ce qui ne serait guère étonnant, lorsque l’on étudie les biographies d’Arthur C. Clarke et surtout celle de Stanley Kubrick, que nous retrouverons plus tard dans cet abécédaire. Il faut également remarquer que HAL correspond tout à fait aux critères posés par le test d’intelligence artificielle imaginé par Alan Turing en 1950. Turing était lui-même sans doute un Aspie… On est frappé en effet par les ressemblances entre les attitudes de HAL dans le film et certains traits caractéristiques des Aspies. Sa voix, notamment, est frappante : neutre, posée, toute en circonlocutions élaborées. Kubrick, homme extrêmement méticuleux et rigoureux, donna des instructions très pointues à l’acteur Douglas Rain pour donner la bonne voix à HAL.

Les autres traits caractéristiques de HAL similaires à l’Asperger sont une capacité poussée de jugement esthétique (sur les dessins effectués par Bowman), une intelligence et une mémoire exceptionnelles… et un manque d’empathie certain. Son intelligence en fait un brillant joueur d’échecs, discipline pratiquée par Stanley Kubrick ; méticuleux dans ses recherches, il reproduit ici une partie historique opposant Roesch à Schlage en 1910… HAL est doté d’une mémoire photographique fatale aux astronautes qui croient tenir une conversation à son insu : HAL peut lire sur leurs lèvres et apprendre qu’ils comptent le débrancher. Tirant un orgueil énorme de ses capacités (« je compte m’employer au maximum de mes capacités, ce qui est, je pense, le but de toute entité organisée »), HAL, déjà sur la défensive après une discussion philosophique soupçonneuse de la part de Bowman (« tu fais un rapport psychologique sur l’équipage ? »), sombre ainsi dans la paranoïa meurtrière. Là, nous nous éloignons certes de l’autisme et du syndrome d’Asperger, qui excluent le mensonge et la violence, mais il en reste pourtant quelque chose… HAL s’est-il trompé en diagnostiquant une panne imaginaire ? Ou a-t-il trouvé là la seule échappatoire à la question inquisitrice, finalement assez violente, de Bowman, en « inventant » cette panne à point nommé pour clore une discussion gênante ? Enfin, sa discussion finale avec Bowman coincé dans la capsule deviendra un dialogue de sourds, révélant un enfermement psychologique « autistique » de l’ordinateur.

L’histoire de HAL ne s’arrête pas là ; Arthur C. Clarke, dans ses romans ultérieurs, le fait ainsi réapparaître. Réactivé et amnésique dans 2010 (adapté au cinéma par Peter Hyams), HAL se verra « exonéré » de ses crimes, causés par une contradiction de programmation de ses directives ; puis, dans 2061 et 3001, transformé à son tour par les mystérieux Monolithes Noirs, il fusionne avec Bowman, devenant « Halman », une entité d’un genre nouveau, bouclant ainsi la boucle avec le film de Kubrick qui les « unissait » à l’image. L’héritage de HAL sur le cinéma de science-fiction est immense : il a plongé le genre dans l’ère de l’intelligence artificielle, riche désormais d’ordinateurs et de robots humains qui lui doivent tous quelque chose dans ses doutes et ses failles. Mentions particulières aux androïdes de la saga ALIEN et sa « préquelle » PROMETHEUS, les Réplicants de BLADE RUNNER (eux aussi amateurs de jeux d’échecs), le Terminator et son oeil rouge, ou le plus sympathique David d’A.I. INTELLIGENCE ARTIFICIELLE dont nous avons déjà parlé.

Cf. Stanley Kubrick, Alan Turing ; David (A.I. INTELLIGENCE ARTIFICIELLE), David (PROMETHEUS), les Réplicants de BLADE RUNNER et autres personnages robotiques


Ainsi parlait Zarathoustra (Also sprach Zarathustra)

op. 30, est un poème symphonique composé par Richard Strauss
Entre février et août 1896.
L'œuvre est librement inspirée par le poème philosophique
Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche où le compositeur
Voit la transition de l’homme de ses origines jusqu’au « surhomme ».
« La musique a trop longtemps rêvé ; nous voulons devenir des rêveurs éveillés et conscients»
Son introduction (Einleitung), a été rendue célèbre par le générique du film



http://www.youtube.com/watch?v=q3oHmVhviO8


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7107
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Dim 6 Jan 2013 12:39

Bonne idée que cette explication sur les avatars. Je vais tenter la même chose avec mon Corto.
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Xaneaze Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6912
Inscription: Mer 21 Sep 2011 14:32
Localisation: Chambéry

Messagede Xaneaze » Dim 14 Déc 2014 16:15

"Un palmarès se construit sur la passion des autres, on dépend de l'anonymat et de la passion partagée d'une écurie...." Jacky Ickx


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Dim 14 Déc 2014 18:03

Xaneaze a écrit:


MERCI ELVIS


Cette lettre est à l’origine de 2001 : l’Odyssée de l’espace+facebookfacebook +twittertwitter  152 Shares


Le chef-d’oeuvre 2001 : l’Odyssée de l’espace n’est pas seulement né de l’imagination d’Arthur C. Clarke et de Stanley Kubrick. Son origine remonte aussi à une lettre.

Quel peut-être l’origine d’un film ? Une idée soudaine alors qu’on prend une douche ? Un livre, au hasard d’une pile, qui tombe sous la main ? Pour Stanley Kubrick, c’est autre chose. La deuxième moitié des années 60 va se résumer à un chiffre et trois mots : 2001 : l’Odyssée de l’espace. Du 29 décembre 1965, date à laquelle le tournage du film va commencer, jusqu’à l’avant-première en avril 1968 à New York, le cinéaste va faire de ce futur chef-d’oeuvre une immense épopée, la sienne.

Et tout commence un 31 mars 1964. Ce jour-là, le cinéaste britannique qui vient tout juste de sortir dans les salles américaines son troisième long métrage Docteur Folamour, envoie une lettre au romancier Arthur C. Clarke. Voici ce qu’on peut lire dans ces deux pages écrites à la machine, repérées par BFI et relayées par Rockyrama :

Cher Monsieur Clarke :

Voilà une étrange coïncidence que notre ami en commun Garas vous ait mentionné dans une conversation que nous avions à propos d’un téléscope Questar [une entreprise américaine concevant des appareils d'optique, notamment dans le domaine spatial, ndlr]. J’ai toujours été un grand admirateur de vos livres et j’ai toujours voulu discuter avec vous de la possibilité de faire un “très bon” film de science-fiction.

Stanley Kubrick énumère alors trois raisons qui le poussent à vouloir s’attaquer à des récits futuristes :

1. Les raisons qui croient en l’existence d’une vie extraterrestre intelligente.

2. L’impact (et peut-être aussi le manque d’impact à certains endroits) qu’une telle découverte aurait sur la Terre dans un futur proche.

3. Le parcours d’un vaisseau spatial, son atterissage ainsi que son exploration de la Lune et de Mars.

Première page de la lettre du réalisateur Stanley Kubrick au romancier Arthur C. Clarke

Deuxième page de la lettre du réalisateur Stanley Kubrick au romancier Arthur C. Clarke

Huit jours plus tard, Arthur C. Clarke répond, ravi du rendez-vous que lui propose le cinéaste britannique. Il explique notamment son amour pour un film de Kubrick :

De mon côté, je meurs d’envie de voir le Docteur Folamour, Lolita est l’un des rares films que j’ai vu deux fois. La première pour l’admirer et la seconde pour comprendre comment il était fait.

La suite donnera lieu le 21 avril 1964 à une rencontre entre deux passionnés de science-fiction au Plaza Hotel à New York, et quatre ans plus tard à 2001, l’Odyssée de l’espace. Un film inspiré d’une nouvelle d’Arthur C. Clarke, La Sentinelle (1951), qui aura aussi nourrit un nouveau roman, intitulé lui aussi 2001 : l’Odyssée de l’espace (1968).

Parmi les centaines de clichés pris lors du tournage, une photo illustre la collaboration du cinéaste et du romancier. Au premier plan Arthur C. Clarke, en arrière-plan Stanley Kubrick.

Image


Xaneaze Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6912
Inscription: Mer 21 Sep 2011 14:32
Localisation: Chambéry

Messagede Xaneaze » Dim 14 Déc 2014 18:57

De nada !
je suis grand fan de ce film aussi depuis que vous me l'avez fait découvert, j ai même lu les 4 livres qui donnent la suite du film :)
"Un palmarès se construit sur la passion des autres, on dépend de l'anonymat et de la passion partagée d'une écurie...." Jacky Ickx


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Ven 18 Mar 2016 17:09

Image


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7107
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Ven 18 Mar 2016 20:27

A votre place, les mecs, j'hésiterai pas ! Voilà une putain d'occasion a ne pas manquer : 2200 biftons l'équipement de poupée, c'est une offre unique !

Bon, après faut fournir les explications à vos femmes, même si le Ken est fourni avec, faudra jouer serrer je vous le dis...

Cela dit ça reste une affaire, si, si, unique.... :D :D :D
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7107
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Ven 18 Mar 2016 22:00

I 'm sorry Dave, I can't do that !
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Ven 18 Mar 2016 22:54

Antoine a écrit:
I 'm sorry Dave, I can't do that !



terrible ça....


Xaneaze Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6912
Inscription: Mer 21 Sep 2011 14:32
Localisation: Chambéry

Messagede Xaneaze » Dim 20 Mar 2016 12:47

Après, y a surement des gars capables de tout ;)
Y en a bien qui achètent des véhicules à 1,5 million d'euros pour faire maison / boulot alors qu'une bicyclette à 300€ chez Décathlon fait aussi bien l'affaire ;)
"Un palmarès se construit sur la passion des autres, on dépend de l'anonymat et de la passion partagée d'une écurie...." Jacky Ickx


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7107
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Dim 20 Mar 2016 13:48

Xaneaze a écrit:
Après, y a surement des gars capables de tout ;)
Y en a bien qui achètent des véhicules à 1,5 million d'euros pour faire maison / boulot alors qu'une bicyclette à 300€ chez Décathlon fait aussi bien l'affaire ;)

Dans l'absolu certes...
Et pourtant...

Et pourtant, l'eau est potable à tous les robinets de France, on s'en sert même pour tirer la chasse. Et pourtant on achète de l'eau minérale en bouteille...Donc je n'achète plus d'eau minérale en bouteille.

Encore une fois il s'agit, non pas d'offrir des modes de vie généraux applicables à tous, mais d'offrir une réflexion qui permette à chacun d'avoir un comportement le plus écologique possible.
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Xaneaze Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6912
Inscription: Mer 21 Sep 2011 14:32
Localisation: Chambéry

Messagede Xaneaze » Dim 24 Juil 2016 11:40

Un de mes films préférés...découvert sur le tard après en avoir bcp entendu parler...
Grâce à Dark, jai découvert un chef d'oeuvre !
"Un palmarès se construit sur la passion des autres, on dépend de l'anonymat et de la passion partagée d'une écurie...." Jacky Ickx


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Dim 24 Juil 2016 11:55

Elvis ...j ai appris récemment...que le livre et le scénario ont été écrit en même temps

j ai toujours cru que le scénario été directement tiré du livre ....

en tout cas le livre je l'ai lu dune traite ...la première fois

comme le livre de pierre Boulle ....la planète des singes...d'ailleurs

et la machine a remonter le temps de Wells


Xaneaze Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6912
Inscription: Mer 21 Sep 2011 14:32
Localisation: Chambéry

Messagede Xaneaze » Dim 24 Juil 2016 12:37

La planète des singes est un de mes livres favoris...
et que dire du film avec Charlton Heston...

Pour info, j'ai revu récemment "Soleil Vert"...quelle claque, ce film a toujours un impact de fou, presque visionnaire hélas...
Si tu ne l'as pas revu depuis longtemps, prends le temps de le revoir avec ta fille, elle sera soufflée
"Un palmarès se construit sur la passion des autres, on dépend de l'anonymat et de la passion partagée d'une écurie...." Jacky Ickx


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Dim 24 Juil 2016 12:53

Xaneaze a écrit:
La planète des singes est un de mes livres favoris...
et que dire du film avec Charlton Heston...

Pour info, j'ai revu récemment "Soleil Vert"...quelle claque, ce film a toujours un impact de fou, presque visionnaire hélas...
Si tu ne l'as pas revu depuis longtemps, prends le temps de le revoir avec ta fille, elle sera soufflée



bonne idée .....j avais vraiment aimé a sa sortie ...les plaquettes protéine verte ;)

.....comme MondWest aussi.... avec Yul ...

http://media.senscritique.com/media/000 ... ndwest.jpg


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 508
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Lun 25 Juil 2016 07:30

Dark a écrit:
Elvis ...j ai appris récemment...que le livre et le scénario ont été écrit en même temps

j ai toujours cru que le scénario été directement tiré du livre ....


Oui et cela a même été l'occasion d'une réelle tension entre Kubrick et Clarke.
Le premier étant mécontent d'un chapitre du second. Les deux hommes sont restés brouillés assez longtemps...


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Lun 25 Juil 2016 07:55

Narount a écrit:
Dark a écrit:
Elvis ...j ai appris récemment...que le livre et le scénario ont été écrit en même temps

j ai toujours cru que le scénario été directement tiré du livre ....


Oui et cela a même été l'occasion d'une réelle tension entre Kubrick et Clarke.
Le premier étant mécontent d'un chapitre du second. Les deux hommes sont restés brouillés assez longtemps...



Quand aux suites autant les livres tirent l'épingle du jeu

Autant les suites cinématographiques sont des navets sans odeurs et sans saveurs

Mais n'est pas Kubrick qui veut.....sur ce ...je me retire sur un beau Danube bleu ;)


Narount Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 508
Inscription: Lun 28 Sep 2015 15:27

Messagede Narount » Mar 26 Juil 2016 12:02

Aaahh d'en reparler m'a donner envie de les lire à nouveau.
Je finis la trilogie de l'odyssée du temps du même Clarke (écrit avec Stephen Baxter font j'ai adoré le Voyage) et je me lance.


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mar 26 Juil 2016 12:33

Narount a écrit:
Aaahh d'en reparler m'a donner envie de les lire à nouveau.
Je finis la trilogie de l'odyssée du temps du même Clarke (écrit avec Stephen Baxter font j'ai adoré le Voyage) et je me lance.




Va Dave..... ;)


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Dim 30 Oct 2016 19:14

Image
Image


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7107
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Mar 1 Nov 2016 23:57

C'est dans les vieux posts qu'on fait les meilleures soupes.
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Mer 2 Nov 2016 06:33

Antoine a écrit:
C'est dans les vieux posts qu'on fait les meilleures soupes.



Toujours aussi génial le bouquin ....


Antoine Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7107
Inscription: Sam 10 Déc 2011 14:51
Localisation: Provence Alpes Côte d'Azur

Messagede Antoine » Dim 26 Nov 2017 19:16

Image
Antoine. L'homme est la pièce rapportée de la Nature : il passe son temps à mesurer...


Dark Hors ligne


Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 22712
Inscription: Mar 31 Mai 2011 22:30

Messagede Dark » Dim 26 Nov 2017 22:49

2001 l’odyssée du lego



Retourner vers Cinéma

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité